Prix d'Amérique 2015 : Texas Charm, tout ou rien

Publié le par kevfr50

Prix d'Amérique 2015 : Texas Charm, tout ou rien

Salut à tous, c'est jour de fête ce dimanche pour tous les passionnés de sport hippique que nous sommes, avec le Grand Prix d'Amérique Opodo (je ne le dirai qu'une fois dans son titre "officiel"), le Saint Graal du trot, le championnat du monde qui d'ailleurs cette année porte bien son surnom avec des chevaux italiens, suédois et américains au départ. Mais soyons honnêtes, ce sont nos éléments qui semblent les mieux placés pour briguer la courronne, avec notamment Texas Charm que l'on espère revenu au top, et Up and Quick qui lui a eu une préparation idéale et sera une base en béton armé. Ensuite, cela risque de se jouer au parcours entre Tiégo d'Etang, Roxane Griff, Aladin d'Ecajeul, Uhlan du Val et autre Solvato, avant le coup la meilleure chance scandinave. Analysons en détail les meilleures chances de cette édition. 

Les bases : 

13 - Texas Charm - Plus un coup de coeur qu'un choix de raison, mais que l'on ne s'y trompe pas, le cheval de grande classe du lot, c'est bien lui. On lui promettait l'épreuve l'an passé après son triomphe du Bourgogne mais il a fallu qu'une fêlure à un canon ne vienne tout compromettre. Après une quasi saison de convalescence il a fait son retour cet automne,se montrant parfois inquiétant, avant de rassurer dans les B. Lauréat facile du Bourbonnais, il a pris le galop dans le Bourgogne sans avoir toutes ses aises avant de tracer une belle ligne droite dans le Belgique. Il reste en délicatesse avec ses pieds et Julien Dubois a dû s'évertuer à les préserver, mais cela mis à part, il devrait être au top ce dimanche. On le connaît, il est capable de gagner de bout en bout même sur 2.700m, et c'est ce que l'on attendra de lui dimanche. Notre favori.

15 - Up and Quick - Lui c'est plus le choix de raison. Honnêtement on ne voit pas comment il ne pourrait pas être dans les deux premiers. Dauphin de Maharajah l'an passé, il a ensuite gagné le Prix de Paris avant d'être préservé toute l'année pour ce 25 janvier. Sa préparation dans les B a été excellente. Second ex-aequo du Bourgogne au terme d'une belle fin de course, il a montré dans le Belgique qu'il était fin prêt car sa ligne droite a été de tout beauté, ce qu'a confirmé JMB qui le retrouvait ce jour-là et le mènera dimanche. Déferré des 4 cette fois, c'est LA base de la course. 

Les chances régulières : 

16 - Tiégo d'Etang - Quand regarde d'un peu plus près, c'est le champion de Christian Bigeon qui a eu la meilleure préparation avec nos deux favoris. Il a aussi prouvé qu'il avait progressé cette année. Magnifique lauréat de la première préparatoire le Prix de Bretagne, il a ensuite partagé la seconde place avec Up and Quick dans le Bourgogne. Pour son premier objectif dimanche dernier, il est tombé sur une jument exceptionnelle en la personne de Roxane Griff qui a gagné son 2e Cornulier. Mais même s'il a été pris de vitesse au démarrage de la championne, il a aussi confirmé ses progrès dans la mise en jambes, un paramètre d'une grande importance dans un Prix d'Amérique. Dès lors, si son entraineur arrive à le démarrer aussi correctement que son fils dimanche dernier et qu'il le cache jusqu'aux 700m, alors le podium ne devrait clairement pas être loin. Second coup de coeur. 

18 - Roxane Griff - Parce qu'il est impossible de se passer d'elle vue sa forme de l'hiver. Car si l'on excepte son succès du Cornulier pour lequel elle était programmée, elle a aussi très bien fait à l'attelé, notamment dans le Bourgogne, hors distance pour elle, où elle a pris la 4e place malgré le numéro 9. N'oublions pas non plus qu'elle fut seconde de Ready Cash en 2012 et 4e l'an passé sans avoir un parcours merveilleux. Eric Raffin la mène, en espérant pouvoir encore l'amener à l'arrivée, ce qui est loin d'être utopique. 

6 - Aladin d'Ecajeul - C'est un demi coup de coeur, car même il a à peine 5 ans et fait face à des chevaux sérieusement endurcis. Pour autant, il arrive plein de fraicheur au départ de la course, même s'il a un peu déçu dans le Critérium Continental voilà un mois. Mais avant cela il nous avait montré qu'il avait encore franchi un palier et qu'il avait une pointe de vitesse capable de faire aux meilleurs chevaux d'âge. On a aussi vu dans le Bretagne avec Akim du Cap Vert que les "A" pouvaient d'ores et déjà regarder leurs aînés dans le blanc des yeux. On fait confiance à Sébastien Guarato pour l'avoir amené au top, et si le défilé et l'atmosphère ne le tendent pas trop, il est capable d'un truc avec Matthieu aux commandes. 

10 - Uhlan du Val - Pourquoi aussi loin alors qu'il vient de se promener dans le Belgique ? Sans doute pour la propension de son pilote à prendre les mauvaises décisions dans les grands rendez-vous, si l'on excepte le Ballière (dont il fut injustement distancé). Mais cela mis à part, il n'a pas grand chose à envier à ses rivaux. Très endurci, il a eu une belle préparation, à part un petit souci sans gravité à la veille du Bourgogne. Second du Bourbonnais de Texas, il a vraiment gagné dans un beau style dans le Belgique, très délié d'allures, ce qui peut parfois être son problème en fin de course. Cette fois pieds nus, il essaiera de gommer ses malheurs de l'an passé dans les grandes joutes. 

4 - Solvato - C'est dommage qu'il ait déçu dans le Ténor car il aurait sans doute été parmi nos 5 premiers ici. Il a quand même fini 3e du Bourbonnais et remporté le Bourgogne au terme d'un parcours en or massif. Il reste capable de belles choses dans ce Prix d'Amérique, surtout avec le driver tenant du titre Orjan Kihlström qui a un sens tactique de génie, mais il est peut-être un cran sous les meilleurs quand ils sont au top. On garde tout de même car il peut se placer. 

17 - Timoko - Il ne mérite pas de se retrouver en 8e position de ce prono eu égard à tout ce qu'il a montré par le passé, mais il faut bien qu'elle revienne à quelqu'un. On ne le jugera surtout pas sur son Bourgogne où il n'a pas pu s'exprimer, et Richard Westerink l'a amené avec beaucoup de fraicheur sur ce grand rendez-vous, ce qui semble tout à fait judicieux. Maintenant, nous le préférons quand même un peu sur plus court et piste plate avec l'âge, mais Björn Goop nous a montré tout son talent cet hiver. Méfiance.

Les regrets : 

1 - Vulcain de Vandel - Franck Nivard a la joie de participer à son premier Prix d'Amérique en tant qu'entraineur à la faveur de son succès tout à la fin du Ténor de Baune. Tout le monde ayant fini sur la même ligne, cela n'est généralement pas super signe quant à la qualité d'une génération. Espérons nous tromper d'autant que celui-ci a beaucoup de classe et d'élégance, mais il est aussi un peu fragile. Peu importe, il n'est pas incapable de prendre une 5e place. 

2 - Tumble Dust - Dans le Continental aussi ils ont fini à 3 sur la même ligne, mais c'est qui l'a remporté, avec brio tout de même d'autant qu'il a dû faire un gros effort en partant. Maintenant, il devra faire aussi bien sur cette distance, mais Jos Verbeeck devrait le préserver comme il se doit dans le parcours. Ce n'est pas non plus une impossibilité en bout de piste.

Synthèse : 13-15-16-18-6-10-4-17

Voilà, en vous souhaitant de bien profiter du spectacle, on se retrouve demain pour de nouvelles aventures. Bon week-end d'Amérique  à tous ! 

Publié dans Pronos

Commenter cet article