Edito : le retour

Publié le par kevfr50

Salut à tous, eh oui, le retour de mes éditos, que j'avais entamé il y a quelques mois et qui avaient disparu, par manque de temps surtout, de motivation parfois, mais le monde des courses, même s'il semble bien moribond en ce moment, donne matière à commenter, disserter, et ce sera le but de ce billet qui tâchera de revenir aussi régulièrement que possible car les sujets ne manquent pas en ce moment autour de notre sport favori. 

Il y a aussi une mini actu autour de ce blog, que vous êtes quotidiennement un certain nombre à suivre, à tel point que je me sens le devoir de vous récompenser en vous fournissant plus de matière. Certes nous allons rester centralisés autour du quinté, mais nous allons agrémenter cela. 

Il y a quelques jours j'ai tenté l'expérience d'une anayse vidéo en sus du prono écrit habituel, et les quelques retours positifs que j'ai eus m'encouragent à continuer. C'est un outil que je trouve très intéressant car il me permettra d'appuyer mes choix par des vidéos de courses référence, ce qui est souvent plus parlant que des mots et vous permettra à vous aussi de vous faire une idée. Le temps tout de même d'avoir un matériel plus adéquat, notamment niveau son car celui de la webcam installée sur mon ordi est au minimum basique, au pire médiocre, et je veux faire les choses bien un minimum. 

Concernant mes pronos pour les autres réunions ou mes tuyaux, c'est surtout le temps qui me manque pour faire quelque chose de régulier et de qualité, et comme je ne veux induire personne en erreur, il n'est pas question pour moi de les faire revenir sur le devant de la scène, vous m'en voudriez, et moi aussi. 

J'en profite également pour vous parler d'un magazine qui me tient à coeur, qui s'appelle Hippik, et auquel je collabore depuis octobre dernier, principalement pour le trot. C'est un magazine en ligne gratuit mais fort intéressant, avec des articles écrits par des passionnés et pour des passionnés, qui proposent une vision moins orientée pronostic et plus actualité que les quotidiens hippiques normaux. C'est un format qui mérite sa place dans le paysage médiatique des courses qui se veulent avant tout être un sport plus d'un jeu, n'en déplaise aux instances en général, au PMU en particulier, qui ne cesse d'orienter ses campagnes de presse sur les paris alors que c'est un sport passionnant et que les champions que nous voyons régulièrement méritent largement d'être mis en avant pour redorer l'image des courses qui se dégrade de jours en jours actuellement. 

Ce magazine Hippik donc, dont le dernier numéro est trouvable sur ce lien : http://issuu.com/panoramic/docs/e-hippik_48 , mais que vous pouvez aussi retrouver sur Facebook, ma collègue 'And They're Off', que certains d'entre vous doivent connaître, tient la page depuis quelques mois et distille des articles magnifiques sur ses galopeurs préférés. Sa prose mérite le détour, bien plus que celle de certains "journalistes". 

Autre petite chose à vous vanter, dans laquelle cette fois je ne suis absolument pas partie prenante mais qui vaut tout autant le détour, c'est un autre blog, pas du tout orienté prono celui-ci, et dont vous avez peut-être entendu parler car il fait le buzz en ce moment, c'est celui de 'hmorin' (http://hmorin.unblog.fr/). Entre humour caustique et billets d'humeur, je trouve les posts de son auteur particulièrement savoureux, et globalement proches de la réalité, même si certaines critiques physiques sur les animateurs d'Equidia ne sont pas indispensable. Le tout en revanche est fort bien écrit, avec un humour grincant comme je l'aime et qui là encore mérite amplement sa place dans le paysage médiatique des courses. 

On a souvent l'impression d'avoir à faire un milieu limite sectaire où le moindre mot de travers envers les instances, les journalistes ou les professionnels peut être passible de la chaise électrique au moins, voire de la guillotine, même si le résultat final est le même.

Les hypocrites et autres béni oui-oui semblent avoir pignon sur rue car eux ne disent pas de mal des autres, trouvent tout magnifique et ont tellement peur de perdre leur place en or qu'ils n'osent émettre le souhait d'avoir leur libre pensée. Pourtant à une heure où les courses sont en train de s'enliser, du fait de la baisse des enjeux, de la fréquentation sur les hippodromes et que sais-je encore, avoir des gens qui sont d'accord avec tout est le pire des atouts que l'on puisse avoir pour faire avancer le Schmilblik. 

Raison pour laquelle le blog suscité, tout comme celui de Yann Hayoun par le biais d'A2 Turf (http://www.a2turf.com/, troubla aussi sur Facebook), sont vraiment nécessaires, voire même indispensables, pour apporter un contre-poids au pouvoir en place qui semble prendre un malin plaisir à envoyer notre sport favori droit dans un mur, même s'il est fait de foin (pour les chevaux évidemment). 

C'est aussi ce qui m'a motivé à reprendre la rédaction de mes billets d'humeur, les voix doivent se faire de plus en plus nombreuses pour montrer à certains que ce n'est pas leur position supérieure qui leur donne raison. 

A ce titre, je vous invite également, pour ceux qui ne le font pas encore, à me suivre sur Twitter (@kevfr16), j'y suis assez présent et ouvert à toute discussion. 

Voilà, un post un peu long mais nécessaire, pour vous parler de mes futurs projets autour de ce blog, aussi modestes soient-ils, ainsi que du pourquoi de ce retour de mes éditos. 

Retour du prono normal du quinté en fin de matinée comme à l'habitude. Bonne journée à tous ! 

Publié dans Actu hippique

Commenter cet article