Prix d'Amérique Opodo 2016 : Bold Eagle, l'envol du crack ?

Publié le par kevfr50

Prix d'Amérique Opodo 2016 : Bold Eagle, l'envol du crack ?

Salut à tous, on y est, enfin, c'est le jour du Prix d'Amérique 2016, un rendez-vous que l'on attend quasiment depuis l'édition 2015, car si ce jour-là Up and Quick avait remporté la belle, on avait aussi vu triompher celui qui sera le favori de cette édition. Depuis, Bold Eagle a confirmé, très largement, ses moyens exceptionnels, jusqu'à atomiser ses rivaux lors du Prix de Belgique il y 15 jours. Mais cette fois c'est la belle, on va voir, et savoir, s'il peut s'imposer dès ses 5 ans dans la plus belle des courses au monde. De notre côté, nous n'en doutons guère, et ce sera bien lui notre préféré. 

Derrière, c'est très confus, non pas car la qualité manque, au contraire, elle est bien présente, au travers de Lionel, d'Un Mec d'Héripré, d'Up and Quick, de Voltigeur de Myrt ou d'AKim du Cap Vert, mais tous ont des défauts dans leur cuirasse que l'on tentera d'analyser. A événement exceptionnel traitement exceptionnel, nous allons analyser les chances des concurrents un par un, avec une petite vidéo en guise de bonus. 

 

Les partants : 

1 - Athos des Elfes - L'invité de dernière minute dans ce Prix d'Amérique suite à quelques forfaits (Uhlan du Val, Aladin d'Ecajeul notamment), le fils de Lazio du Bourg (5e en son temps) a hérité d'un petit strapontin pour s'aligner, ce qui nous fait plaisir pour son entraineur. Si l'on doit parler de ses chances, elles seront minces c'est une évidence, il n'a pas réalisé des performances de premier ordre ces derniers temps, c'est dommage car on pensait qu'il allait très bien tourner à un moment. Compliqué. 

2 - Nephenta Lux - Encore plus dur, elle aussi est une invitée surprise et son entraineur italien ne s'est pas fait prier pour la présenter, mais honnêtement, c'est sans doute la moins bonne chance de la course. On passe. 

3 - Lionel - Là on tape dans le sérieux. Arrivé chez Fabrice Souloy l'hiver dernier, il a mis le temps à s'acclimater aux courses françaises mais une fois que son mentor a trouvé les bons boutons avec lui, il a aligné les succès aussi faciles les uns que les autres, franchissant les paliers allègrement. Lauréat facile du Prix d'Eté pour sa première sortie pieds nus, il a gagné son ticket pour l'Amérique en dominant tout aussi facilement le Prix Ténor de Baune, là encore pieds nus. Franck Nivard, qui le pilote habituellement, n'étant pas capable de se dédoubler, ce sera Orjan Kihlström son driver pour l'occasion, et la prise de contact entre les deux dans le Belgique fut très bonne. Le cheval a bien conclu après un parcours aux derniers rangs. Son souci ? Le départ, où il peut faire des blagues de temps à autre et se montrer lent, mais ensuite il est très maniable et est très dur à l'effort. S'il peut ne pas perdre trop de terrain en partant, mais son pilote sait très bien démarrer les chevaux, alors ce sera peut-être lui, le plus sérieux rival de Bold Eagle. Première chance. 

4 - Viking de Val - Il fait partie des heureux qui ont hérité d'une place au départ, mais il n'a été que l'ombre de lui-même cet hiver, et vient d'échouer (fautif) à un niveau moins relevé. Difficile de lui voir une chance. 

5 - Moses Rob - Il a été la bonne surprise des préparatoires. Du haut de ses 10 ans, il a été très bon dans le Bourbonnais dont il a fini 2e dans une belle action derrière Un Mec d'Héripré avant de confirmer dans le Bourgogne, mais étant malheureusement distancé après enquête. Décevant dans le Belgique depuis, on a du coup un doute sur sa forme, mais sur ce qu'il a montré ces dernières semaines il peut faire partie de la catégorie des "potentiels 5e à belle cote". 

6 - Soléa Rivellière - Philippe Daugeard a longtemps couru après une participation à l'Amérique pour Univers de Pan, et cette année il aura non seulement la chance de voir son champion au départ, mais aussi cette mère courage de 10 ans. Elle a réussi à finir 5e des deux premières "B" et n'a pas démérité dans le Belgique, même si bien sûr elle est limitée à ce niveau quand les meilleurs sont affûtés. L'occasion pour Sébastien Olivier, le bras droit de Philippe Daugeard, de mener dans un Prix d'Amérique, ce qui n'a pas de prix. Elle aussi fait partie du contingent des "potentiels 5e à belle cote". 

7 - Bird Parker - "Petit oiseau si tu n'a pas d'ailes, tu peux marcher" disait Gad Elmaleh (désolé). Lui ne marche pas mais il trotte à merveille. L'autre 5 ans de la course avec Bold, il avait profité de la défection de son rival pour remporter le Critérium des 4 ans en très bon cheval. Depuis, il a confirmé, tout en devant subir la loi du crack fin août, puis dans le Continental où il a cela dit fait très bonne contenance jusqu'au bout malgré un parcours en dehors de Bold cette fois. Il a définitivement gagné son ticket pour l'Amérique en dernier lieu dans le Belgique où c'est lui qui a sollicité le wagon de 3 dans la montée, avant d'admirablement bien prolonger son effort jusqu'au bout, finissant au même niveau qu'Un Mec d'Héripré. Il sera pieds nus cette fois, et il est clair qu'il fait partie des très bons prétendants aux places d'honneur. Il faut juste espérer que Yoann Lebourgeois ne se montrera pas trop chaud pour son premier Prix d'Amérique (avec une chance), auquel cas il peut briguer le podium final.

8 - Support Justice - L'un des 3 scandinaves au départ, il était venu remporter le Championnat Européen des 5 ans en septembre 2014, avec la manière, son mentor nous promettant ce jour-là qu'il reviendrait pour l'Amérique 2016. Chose promise... Le voici donc au départ ici, après avoir progressé et aligné les succès chez lui cet automne, mais sa sortie du Belgique, où il pouvait certes manquer d'une course, nous a un peu laissés sur notre faim car il a eu le bon parcours mais a eu du mal à accélérer dans la phase finale. Il n'a pu que monter en condition là-dessus et, avec Eric Raffin, il peut briguer une 5e place ici, sans doute pas mieux. 

9 - Oasis BI - Un autre scandinave, c'est l'un des meilleurs là-haut, même s'il n'a pas pu remporter son groupe I cette année, mais il l'aurait franchement mérité. On se souvient de lui à Vincennes pour avoir brillé le jour de l'Amérique en 2014, il avait gagné le Prix Jean-René Gougeon sur 2.100m. Pour son retour sur la cendrée dans le Prix de Belgique, il a profité du sillage de Voltigeur de Myrt et du rythme faible imprimé par ce dernier pour garder une bonne 3e place au passage du poteau. Cela se complique cette fois bien sûr, mais c'est un possible 4-5e avec Pierrot Vercruysse.

10 - Bold Eagle - On va essayer de ne pas trop en dire car cela risque de tourner au pavé... Mais il le mérite tellement. Je suis encore jeune et ne m'intéresse aux courses que depuis une quinzaine d'années, mais je n'ai jamais vu un tel cheval se produire. Ce qui est rassurant c'est que beaucoup d'anciens sont d'accord. Il n'a que 5 ans à peine, certes, mais il a déjà réalisé des choses prodigieuses. Dans le Critérium des 3 ans déjà, où il a tourné autour des autres comme si de rien n'était, dans le Prix de Sélection où il a marché un chrono de vieux tonton ensuite, dans le Critérium Continental enfin, où il a marché sur ses rivaux après avoir pourtant "fait" la descente sur le pied de 1'04, une vitesse généralement rédhibitoire, même pour des très bons chevaux. Mais lui il a enroulé tout le parcours facilement et a gagné en 1'10"5 en donnant l'impression de pouvoir exploser la barre des 1'10. Et dans le Belgique, ce fut la cerise : pour sa première sortie face à l'élite, il ne s'est pas contenté de gagner, il a porté un gros coup psychologique à ses rivaux en fournissant un changement de vitesse extraordinaire à la sortie du dernier tournant. Ne vous y trompez pas, la course n'a pas roulé ce jour-là, mais un rythme plus eléve n'aurait rien changé car il peut tout suivre. Il peut aller devant, attendre, venir à deux nez au vent en dehors du leader, Franck Nivard aura le choix des armes et de la stratégie pour atteindre le Graal. Avec l'âge, il sera comme son père, meilleur en venant sur les autres, on l'a compris l'autre jour. Vous l'aurez compris, je vous un amour immodéré à ce cheval et je vois difficilement comme il peut être battu à la régulière. L'aigle va s'envoler ! 

11 - Un Mec d'Héripré - J'adore Bold, mais lui aussi fait partie de mes chevaux préférés d'un point de vue affectif. Ce bon nounours n'a pas été souvent heureux depuis qu'il évolue au plus haut niveau, sauf lorsqu'il a hérité de la victoire dans le Ballière sur tapis vert. Mais on se souvient de sa faute malheureuse lors de son premier Amérique dans lequel il aurait fini 3e sans cela, et de ses malheurs à l'étrangers puis lors du précédent hiver. Cette année cela s'est mieux passé malgré un peu de retard pris cet été. Il a validé sa participation à cette édition 2016 en remportant de bout en bout le Bourbonnais, mais sans convaincre, nous inquiétant même un peu. Mais il a totalement rassuré ensuite, dans le Bourgogne d'abord où il a été bloqué en dedans, prenant la 5e place, et surtout dans le Belgique l'autre jour où il a vraiment fourni une plaisante fin de course en dehors. Il restera ferré mais n'est pas plus mal ainsi, étant plus à l'aise dans ses allures. Son pilote, Roberto Andreghetti, ne fera pas le fou c'est certain, et il peut, comme son collègue d'écurie Lionel, conclure dans les 3 ou 4 premiers. 

12 - Voltigeur de Myrt - La surprise du chef l'an passé derrière Up and Quick, on ne l'avait pas vu venir il faut bien l'avouer. Depuis, il a globalement confirmé en remportant le René Ballière en juin dernier dans un excellent chrono. Il a connu une préparation assez peu classique, allant courir deux fois à Wolvega, mais ce n'est pas un mal car il a pu garder un moral d'enfer. Par contre, il a pu avoir un choc en voyant Bold Eagle le fusiller littéralement en dernier lieu dans le Belgique, où il est allé devant mais sans imposer un gros rythme. Il était splendide ce jour-là avant course, et le sera encore ce dimanche c'est certain. On espère que Gaby Gelormini saura gérer une pression qu'il n'avait pas l'an passé et qu'il n'a pas forcément tenue dans des quintés où il partait couru cet hiver, mais c'est l'Amérique. Pieds nus, c'est un prétendant évident au podium cette fois. 

13 - Akim du Cap Vert - Dans la catégorie "chouchous", il tient une bonne place, peut-être parce qu'il est présent depuis ses deux ans, et qu'alors, vraiment énorme pour son âge, on savait qu'avec le temps il allait devenir un tout bon cheval et faire partie des meilleurs chevaux d'âge du pays. C'est désormais le cas n'en doutons pas une seconde, on l'a bien compris lors de son succès dans le Prix de Bretagne en début de meeting où il est venu fusiller tout le monde en dehors dans une plaisante action. Entretemps, son entraineur Franck Anne a compris qu'il fallait le courir caché, ce qui a donné de très bons résultats comme sa victoire dans un super chrono dans le Critérium des 4 ans. Il n'a couru qu'une seule fois depuis le Bretagne, dans le Ténor de Baune où le manque de rythme a eu raison de ses chances, mais il n'a quand pas pu suivre Lionel dans son effort ce jour-là. Ici, cela va barder, c'est sûr et certain, on espère simplement que Franck Anne, qui est loin d'être le meilleur pilote du plateau, ne fera pas le fou et parviendra à lui donner le parcours qu'il mérite, auquel cas il a même sa place dans les 3.

14 - Mosaïque Face - C'est un excellent cheval de pistes plates, il a gagné les Masters à Mons cet automne, et sa qualité n'est pas du tout à remettre en cause. Maintenant, à Vincennes cela se complique nettement pour lui, on l'a vu y compris dans le Bourgogne, sur une distance à sa convenance, où il a été beaucoup trop vite sans pouvoir tenir le choc en fin de course. Dans le Belgique, ce fut pire. Non, on ne voit pas comment il pourrait avoir sa place à l'arrivée. Mais sur un malentendu tout est possible comme dirait l'autre.

15 - Univers de Pan - On est très content pour lui et pour Philippe Daugeard de le voir au départ, lui qui court après cela depuis 2 ans. Dommage car en 2014 il était dans la forme de sa vie. Depuis, il a connu pas mal de soucis de santé, la maladie de Lyme notamment qui lui a massacré son année 2015. Mais cela va mieux, et après nous avoir quand même pas mal inquiétés à Mons où il n'a pas pu battre Ru de l'Airou, le retour à Vincennes lui a fait beaucoup de bien car il a pris une excellentissime 3e place dans le Prix de Bourgogne sans être hyper heureux. L'essentiel pour lui sera de ne pas être dans le rouge et de pouvoir finir, et si la course barde comme prévu il aura tout le loisir de s'exprimer dans la ligne droite. Postulant aux bonnes places. 

16 - Tiégo d'Etang - Il n'y a pas de doutes, son retard de préparation lui a été préjudiciable, on l'a vu dans le Cornulier. Pourtant il était magnifique avant la course, mais dans les dernières minutes on a compris que cela n'irait pas. Il a pourtant un CV qui attire l'oeil avec sa multitude de places au plus haut niveau, aussi bien attelé que monté. Mais après un souci osseux cet été, il n'a pas eu de vraie course avant son premier objectif de l'hiver, et n'a été que l'ombre de lui-même. Est-ce que les choses auront changé en une semaine ? A vrai dire on n'en sait rien, le cheval nous donnera la réponse sur la piste, mais nous sommes loin d'être convaincus, d'autant moins convaincus qu'il risque de pleuvoir dimanche et qu'il a une sainte horreur des pistes détrempées. Mouais.

17 - Up and Quick - Autant vous le dire tout de suite, il ne fait pas partie de nos chouchous, et ce malgré son succès d'extra-terrestre dans le Critérium des 5 ans et de son succès l'an passé dans ce Prix d'Amérique. Peut-être justement car ledit succès venu d'outre-tombe sortait pratiquement de nulle part et qu'il n'a jamais réellement confirmé cette valeur surhumaine. Bien sûr, il a gagné l'Amérique l'an passé, mais c'était presque normal eu égard à cette promesse faite un an et demi auparavant. Cet hiver, on ne peut pas dire que nous ayons été emballés par ses performances. On sait qu'il a du mal à se livrer dans les autres oui, mais c'est presque un refus de combattre qu'il nous a proposé. L'an passé, tout en courant sagement en retrait dans les préparatoires, il avait quand même été convaincant, finissant avec du bon gaz, sur les autres. Là, on l'a vu aller devant et méchant dans le Bourgogne, en rendant un peu les armes pour finir, et pire encore, dans le Belgique, il a été incapable de suivre Bird Parker dans son effort et Lionel, qui le suivait, a fini mieux que lui sans être sollicité outre-mesure. Le fait que JMB le "secoue" un peu après le passage du poteau d'arrivée a aussi eu de quoi surprendre. Pourtant au heat le cheval avait montré une condition physique parfaite, étant vraiment plaisant. Depuis, il a forcément été amené au mieux pour tenter de conserver son titre, et il semble fin prêt. Par contre, si le problème est mental, on en sera sûrs uniquement dimanche. Ce qui est sûr en revanche c'est qu'on devrait vite le voir aux avant-postes, et peut-être même imprimer un train très soutenu à l'épreuve. Mais à la veille de l'épreuve, on ne sait quoi penser de sa candidature. On le gardera quand même, par quasi obligation.

18 - Timoko - Celui-là, il faut bien avouer qu'il nous aura sacrément surpris, non par sa qualité, mais par sa longévité, et ce en dépit des gros efforts fournis à 3 et 4 ans, ainsi que de sa maladie de Lyme dont il a su revenir plus fort que jamais. Richard Westerink ne lui a pas fait de cadeau en début de carrière, mais en acceptant de laisser sa place au sulky il a compris que son cheval pouvait encore donner de grosses satisfactions. Et depuis Björn Goop forme un tandem parfait avec lui. Avec le temps à Vincennes, il est devenu surtout très performant sur 2.100m, on l'a encore vu monstrueux dans le Bourgogne tout début janvier où, après avoir trotté en dehors d'Up and Quick, il lui a littéralement mis une balle dans la phase finale pour s'imposer de façon impressionnante. C'est aussi lui le tenant du titre du Prix de France, mais il avait tout de même pris une magnifique 3e place dans le Prix d'Amérique 2015, prouvant qu'en étant mené sagement il pouvait encore être très bon sur le parcours classique. S'il y en a un que l'on a envie de voir lutter pour un très bon classement dans la phase finale, c'est bien lui. 

Pronostic :

10 - Bold Eagle

18 - Timoko

  3 - Lionel 

  7 - Bird Parker

11 - Un Mec d'Héripré 

12 - Voltigeur de Myrt

13 - Akim du Cap Vert

17 - Up and Quick 

 

Regrets :

15 - Univers de Pan

  9 - Oasis BI

  8 - Support Justice

 

 

Commenter cet article