Pronos R1 Jeudi à Vincennes

Publié le par kevfr50

2e course : 14-3-13-11-15-16-2

3e course : 5-9-13-6-14-7-15-17

4e course : 6-7-14-8-9-11-12

5e course : 3-9-4-7-6-10-15

6e course : 4-14-13-7-10-9-15

7e course : 14-10-11-12-9-7

8e course : 11-9-12-13-3-10-8

 

On retourne à Vincennes ce jeudi avec une réunion que l'on aurait aimé quand même nettement plus simple. Zappées les deux courses montées compliquées que nous regarderons, et d'autres assez touffues et homogènes où l'on jouera vraiment serré. 

On va tout de même jouer notre Blackaro (103) dans le quinté, certes associé à Franck Ouvrie mais avec un parcours normal, il se doit de finir dans les 3. 

La 3e course est vraiment compliquée car Antillaise de Mai (305) et Attaque Parisienne rencontrent un lot un peu plus relevé cette fois, la seconde nommée change de pilote, et il y a deux ou trois demoiselles honnêtes dans ce lot. Malgré tout, notre choix ira sur la Bigeon, qui manquait d'un petit truc en dernier lieu et sera mieux cette fois, en espérant voir un Clément Frecelle inspiré car selon nous elle détient la petite marge nécessaire pour s'imposer ici. 

Dans la 5e, on fera l'impasse, car si Céfane, qui sera notre favorite, nous plaît beaucoup, le spectre de la seconde course de rentrée et de la découverte du départ en descendant nous obligent à un peu de retenue malgré sa splendide fin de course l'autre jour derrière une pouliche qui a répété largement depuis (Chapella Phédo). 

Nous reste donc la 6e, avec Barbie de Janeiro (604) qui tourne au tour du pot et a failli revenir chercher Baraka en dernier lieu. Il n'en reste pas moins que son effort final fut de toute beauté et qu'elle mérite de gagner sa course, ce qui n'est pas fait d'avance avec des demoiselles comme Baraka Pride ou Brigitt Menuet dans la course, qui sont compliquées mais assez douées. 

On finira sur le réclamer de la 7e où Divine Seven (714), qui descend sérieusement de catégorie, n'a sans doute pas besoin de courir à 100% de sa valeur pour l'emporter. 

 

Publié dans Pronos

Commenter cet article