Pensées en vrac

Publié le par kevfr50

Salut à tous, j'inaugure ici une nouvelle rubrique de pensées sur l'actu hippique, qui me viennent au gré des journées, en fonction de ce qu'il se passe. D'aucun y verront un demi plagiat de h,morin, sans que ça ne soit totalement faux (mais je parlerai pas du physique des speakerines d'Equidia, sauf exception), mais n'ayant pas forcément le temps de rédiger des articles complets sur l'actu, c'est ici un moyen de réagir ailleurs sur Twitter qui par ailleurs reste un moyen de communication primordial. 

Lundi 27 Juin :

Le lundi c'est raviolis, c'est aussi le jour de remplir un peu cette rubrique, d'autant qu'il y a matière après le beau dimanche vécu à Vincennes. 

A tout seigneur tout honneur, Bold Eagle a montré dans le Ballière qu'il n'avait aucun cheval à sa mesure en France à l'heure actuelle, se baladant littéralement en 1'10"8 avec l'impression d'avoir encore 3 vitesses à passer. Hors normes. 

Pourtant Eric Raffin, qui remplaçait Franck Nivard pour l'occasion et pour les raisons rocambolesques que l'on sait avait une bonne pression sur les épaules, ne voulant pas se louper dans une course que l'on pouvait qualifier d'imperdable. Ce fut fait et bien fait, quasiment de bout en bout et sans trop d'émotions. 

A côté de ça, Alex Abrivard a vécu un sacré dimanche en remportant les deux groupes I du jour disputé sous la selle. Tout d'abord le Prix d'Essai avec le petit dur Dragon du Fresne qui a vraiment réalisé un dernier kilomètre sortant de l'ordinaire pour s'imposer pour sa 2e sortie seulement dans la discipline. 

Rebelote ensuite dans LE classique du jour, le Président, avec Chancelière Citrus, qui a réussi l'exploit de battre les mâles, à la manière des fort, de bout en bout donc, là encore dans un très bon style. On lui voyait une belle chance avant le coup mais elle a prouvé être une vraie championne en dominant un Cyprien des Bordes très solides lui aussi. 

Enfin, on ne peut passer sous silence le triplé Allaire dans le Prix Albert Viel, remporté par Django Riff qui rajoute un groupe I à son Critérium des Jeunes. Il devance cette fois non pas Dollar Macker, 3e, mais Dawana, une pouliche que l'on adore et qui dans un avenir proche pourait bien être capable de dominer les mâles. 

Bref, de très beaux vainqueurs globalement, dans une journée de gala qui concurrençait le 8e de finales des Bleus face à l'Irlande. 

Comme je vous l'avais dit la semaine dernière, je mettrai ce blog en semi-sommeil pour l'été, je continuerai à vous fournir mon prono pour le quinté quotidien, sauf lors de la dernière semaine de Juillet où je pars en vacances. 

Mais on reviendra en force à la rentrée avec de nombreuses échéances à venir, l'Arc, le C5, le meeting d'hiver etc. Il y aura matière à palabrer, on ne s'en plaindra pas. 

Lundi 20 Juin : 

Oula, 15 jours sans remplir cette rubrique en vrac, qui porte magnifiquement son nom quand on y pense. 

Mais 15 jours après Almanzor dans le Jockey-Club, Jean-Claude Rouget réalise la prouesse de faire le doublé avec le Diane, et La Cressonnière qui aligne un 8e succès de rang et dont on ne cerne plus trop les limites actuelles, car en plus contrairement aux autres fois et à la Poule notamment, elle est venue des derniers rangs pour s'imposer en pleine piste, pas une mince affaire. 

Un autre doublé, celui de l'étalon Le Havre, déjà entrainé par le palois à l'époque et qui s'impose de plus en plus comme un reproducteur de premier ordre, le meilleur depuis longtemps dans l'Hexagone, on ne s'en plaindra pas. Même si sa réussite est plus que flatteuse pour la ville qui lui a donné son patronyme, beaucoup moins glamour, elle. 

L'autre note de la course c'est la Graffard Volta qui conclut au 3e rang et qui devrait finir par gagner un groupe I cette saison. 

 

Et sinon quoi de neuf ? Notre Franck Nivard national encore dans le collimateur du Cheval Français après sa défection de vendredi soir à Vincennes, où il fut présent avant de repartir, ne se sentant pas bien. Malgré le certificat qui est parvenu aux instances par la suite, celles-ci ne semblent pas convaincue et l'on donc suspendu jusqu'à mercredi inclus. Mouais. Renier à des gens qui mènent une vie de dingue (et parfois de très bon vivant) le droit d'avoir un coup de fatigue de temps en temps. Décidément ces gens-là vivent dans un autre monde. 

En tous les cas, même s'il devait rester suspendu plus longuement, Francky sera quand même apte à mener Bold Eagle dans le Ballière dimanche prochain puisque cela ne s'applique pas aux groupes I. Et ce Ballière promet énormément, si les conditions sont réunis, le record de la piste pourrait bien tomber ce 26 juin. 

J'en profite pour vous dire qu'après cette réunion de gala dimanche prochain je mettrai ce blog en semi-sommeil, ne m'occupant que du quinté quotidien, et ce jusqu'à la rentrée de Vincennes justement. Et vous vous passerez de mes services pendant une semaine du 23 au 30 juillet, dates de mes vacances on ne peut plus méritées. Ne vous en faites pas, je penserai à vous :) 

 

Lundi 6 Juin : 

Oui je débarque un peu (haha), un update tous les lundis, il faut dire que c'est à ce moment là de la semaine que je suis le plus "tranquille". Mais le lundi, juste après les événement du week-end, c'est plutôt pas mal comme timing non ? 

Le Jockey-Club donc, puisqu'il est bien évident que je devais vous en parler, remporté hier par Almanzor, le moins attendu des deux Rouget, peut-être pas pour tout le monde cela dit, mais qui en tous les cas l'a fait en super cheval. Son accélération aux 300m fut très plaisante et il mérite son succès. 

Cela dit Zarak m'a énormément plu pour prendre la seconde place, revoyez son coup de rein aux 100m, il est digne d'un très bon cheval et il semble même évident qu'il sera encore mieux sur la distance classique, genre dans un GP de Paris en juillet, ou bien sur cette piste... dans l'Arc. 

On attendait les british en minimisant nos chevaux, mais les meilleurs étaient à Epsom ce samedi, ne nous en cachons pas, et l'on rentendra aussi parler plus tard dans la saison de Harzand et de US Army Ranger qui a crevé les jumelles, lui aussi. 

Pas de super crack en piste cette année, mais quand même des chevaux vraiment très bons. On n'oublie pas non plus Minding qui a réalisé un splendide doublé Guinées-Oaks vendredi. Les prochains groupes I confirmeront la tendance montrée ce week-end, c'est certain. 

On ne rangera pas au placard Mekhtaal, qui était le favori du Jockey-Club mais qui n'a jamais été en course, par manque d'expérience peut-être, et que l'on reverra avec intérêt prochainement car sa victoire du Harcourt a été trop bonne pour qu'il ne confirme pas.

 

Et sinon ce Jockey-Club marquait aussi le lancement de la campagne Epike de nos têtes pensantes. Vous avez compris le but vous ? A part le côté purement marketing de la chose ? Parce que moi que dalle. Et quand voit l'affluence magique de 6.500 spectateurs hier à Chantilly, je me dis que je ne dois pas être le seul à n'avoir rien compris au concept et à penser que cela ne changera absolument rien au marasme dans lequel sont les courses en ce moment. Cherchez encore les gars ! Vous trouverez bien un truc un jour pour sauver les courses, mais certainement quand il sera trop tard. 

 

 

Lundi 30 Mai : 

Bon, en voyant que je n'ai pas rempli cette nouvelle rubrique super géniale à condition que je l'alimente au jour le jour, je me dis que finalement j'ai une vie bien remplie et que je ne peux pas être partout à la fois. Du coup ce sont mes fidèles lecteurs qui en pâtissent, croyez bien que je m'en excuse. 

 

Mais voilà, dommage que je ne puisses pas trop me servir de Twitter pour alimenter cette page spécifique puisque je parle beaucoup là-bas et qu'elle est davantage accessible pour moi. Ma fainéantise s'en trouve du coup récompensée. 

Bref, il y a quand même de quoi dire ici, à commencer par la victoire de Nuncio dans l'Elitloppet hier à Solvalla. Pour ceux qui doutaient encore de sa qualité, le champion de Stefan Melander a prouvé qu'il était vraiment digne des grands en gagnant la finale malgré un parcours excécrable le nez au vent toute la route, mais à l'instar d'un Franck Nivard, O. Kihlström n'a pas trop cherché à mettre la pression sur Un Mec d'Héripré et il a pu venir faire la différence dans la ligne droite sans problème. 

Un Mec garde une belle et courageuse 3e place même si je regrette que Jos Verbeeck n'ait pas laissé passer Nuncio en début de course, ce qui aurait pu lui permettre d'avoir un dos idéal et de ne pas faire le boulot, mais rien ne garantit que le résultat aurait été différent dans le lauréat l'a fait facilement. 

Timoko, un peu sollicité pour gagner sa batterie, nous avait inquiété, et cela s'est confirmé en finale où il n'a pu vraiment accélérer dans la ligne droite, prenant tout de même la 4e place. 

Dans tout ça, on espère voir Nuncio à Vincennes l'hiver prochain, car nul doute qu'une confrontation avec Bold Eagle aurait de la tronche, mais pas sûr que son mentor soit chaud. Il a pourtant prouvé qu'il avait une sacrée tenue et serait sans doute encore meilleure grande piste et sur plus long. A son entourage de choisir. 

 

Quoi d'autre sinon  ches les Equidés ? Je n'ai pas trop regardé la réunion clodoaldienne où il y avait quelques groupes intéressants, mais entre nous cette génération des 3 ans française me semble bien fade et même si je vais suivre les groupes I qui se profilent avec intérêt, je nous vois mal dominer les britanniques cette année. 

 

Ah et puis il y avait les Bleus à Vincennes vendredi soir. Un réel succès cette opération de com', mais surtout pour nos footeux. Les courses elles, cela ne leur apporte pas grand chose et il est peu probable que les enjeux aient connu un énorme bond sur cette réunion. Mais les grosses têtes du PMU sont contentes, il y avait 20 000 personnes sur l'hippodrome un vendredi soir, de quoi s'auto-congratuler allègrement non ? 

 

N'empêche j'aime bien écrire sur cette page, ça serait bien que je continue. Promis je vais essayer. Il est vrai qu'après les grosses réunions de gala du mois de juin (Jockey-Club-Diane-Vincennes), je me mets souvent en sommeil au niveau hippique, avant de reprendre les choses sérieuses pour la réouverture de Vincennes fin août. 

La passion est toujours là, intacte, ou presque, mais à condition de lâcher un peu de lest de temps en temps et de m'intéresser à d'autres choses. Pour ça que je me fais moins présent sur les pronos des réunions au quotidien, à mon grand regret car je pense que certains d'entre vous me suivent avec assiduité (mais si mais si), mais malheureusement ma motivation est aussi fluctuante qu'un tambour de machine à laver en plein essorage (si si, j'ai l'image en tête, c'est bien ça). 

 

Bref, j'ai dit pas mal de trucs là, je vais clore pour ce matin, à dans quinze jours... Mais j'espère avant, on va faire un effort c'est juré. 

 

Samedi 14 Mai :

 

Les Poules d'Essai ce week-end, sur la ligne droite Deauvillaise, celle des femelles en guise de quinté, celle des mâles avec Zarak, le fiston de Zarkava. Digne de sa mère ? Pas sûr du tout, mais l'histoire serait belle, pour sûr. 

 

Tiens, ils ont réussi à trouver une photo de Jean-Claude Rouget souriant pour mettre en couv' du Paris-Turf du jour. C'est devenu presque aussi rare que Dédé Fabre qui s'adresse à la presse Française.

 

Un petit accent vintage avec le retour du pénétromètre, abandonné il y a quelques années par les cerveaux fumants de France Galop et qui fait enfin son retour demain. On ne va surtout pas s'en plaindre car la précision est de mise à présent concernant l'état du sol le matin de chaque réunion.

 

Uza Josselyn c'est vraiment de mieux en mieux je trouve, elle reste invaincue cette année, mais elle a pas fini de gagner des sous. 

 

Déçu de voir Scarlet battue mais Camille a monté une drôle de course et Tornado Bello a été vraiment bon. 

 

 

 

Publié dans Actu hippique

Commenter cet article