Arc 2016 : Found la victoire au mérite

Publié le par Kevin

On a l'habitude de dire qu'aux courses le mérite ne compte pas, seul le fait de passer le poteau en tête fait foi, et ce n'est pas faux. Mais comment ne pas penser que Found a totalement, largement et entièrement mérité un succès de grand prestige ce dimanche en s'imposant dans l'Arc ? 

Found a enfin trouvé

Elle restait sur 5 secondes places de groupe I, la plus récente derrière Almanzor à Leopardstown, qui du même coup fait passer ce dernier pour le meilleur cheval du continent l'heure actuelle. Mieux encore, Found, avant ce succès, c'était 17 places dans les 3 en 18 courses. Son seul échec, l'Arc 2015, où elle avait été malheureuse. Aidan O'Brien avait promis de revenir. Revenir pour gagner. Depuis, tout avait été mis en oeuvre pour la voir gagner son épreuve d'envergure, même si elle avait remporté la Breeder's Cup l'an passé devant Golden Horn, mais l'Arc, c'est autre chose. Tout cela fut fait à merveille, comme souvent avec le maître irlandais, qui ne s'est pas contenté de remporter l'Arc, mais de tout simplement l'écraser en trustant les 3 premières places, avec Highland Reel et Order of St George qui complètent le podium. Démentiel. Phénoménal. inédit aussi. Tout comme celui qui est le géniteur de ces trois chevaux : Galileo. 

 

Grand Boulevards interdits

Il faut dire aussi que la monte de Ryan Moore, dont on ne saurait rappeler à quel point il est bon, est à montrer dans toutes les écoles. Du travail d'artiste, du début à la fin. Il a toujours gardé& la corde, sauf pour dépasser un The Grey Gatsby à l'agonie en début de ligne droite.

Car le terrain n'était pas (du tout) comme celui de la veille. Exit les archi-faux 3.2 du samedi (qui viraient au souple), on était sur du plus que réel 3.1, et avec la lice à 0 d'usage lors des grandes réunions, on savait quel serait l'effet produit.

Cela s'est confirmé de façon flagrante et indubitable (!) dès la première course. Puis dans la seconde. Et la troisième aussi. Constat clair, net, précis : on ne revient pas de l'arrière, et surtout on ne vient pas en dehors. Tous ceux qui tenteront cela courront au suicide. La course principale du jour n'y a pas échappé, puisque l'arrivée est constituée de chevaux qui étaient le plus près possible de la corde et de la tête. Ryan Moore l'avait bien compris, Frankie Dettori aussi. PC. Boudot a lui filé la gagnante et pris une splendide 4e place avec une valeureuse Siljan's Saga qui n'était pourtant pas du tout sur son terrain de prédilection. 

 

Naufrage des 3 ans 

Cette arrivée confirme aussi une chose : les 3 ans européens cette année ne sont pas à la fête. Sauf Almanzor, le meilleur, sur 2.000m. Sauf La Cressonnière, que l'on aurait vraiment aimé voir au départ car c'est clair, elle avait largement son mot à dire. Mais pas un seul cadet dans les 5 premiers d'un Arc, sans être un spécialiste des statistiques, il semble que cela n'a pas dû arriver bien souvent. 

Pire encore, il n'y avait au départ qu'un seul représentant de la ligne du Jockey-Club 2016 (Talismanic, 4e de notre Derby), et une seule pouliche placée du Diane (Left Hand, seconde). No comment. Ou plutôt si. On espère que les grands pontes de France Galop à l'origine de la refonte du programme classique depuis 2005 ont également fait ce constat implacable, et qu'il réfléchiront. 

Bon cela dit, même le Derby Winner britannique, qui était notre favori, à savoir Harzand, n'a été que l'ombre de lui-même, fatigué par sa saison selon son jockey Pat Smullen, sans doute aussi peu aidé par un terrain trop léger pour ses aptitudes et un rythme élevé. 

 

Les autres déceptions

Forcément quand on parle de déception, on ne peut s'empêcher de penser à l'idole de tout un peuple, Makahiki (surnommé depuis Makisuchi), certes pas aidé par son numéro en dehors compte tenu des conditions de course, et qui s'est en plus retrouvé en dehors nez au vent, et très vite battu. Trop mauvais pour être exacte peut-on penser à chaud, mais peut-être pas si éloigné de la réalité que cela non plus. Cela dit pour eêtre honnête, il eut été frustrant de voir gagner Makahiki quand Orfèvre, El Condor Pasa ou Deep Impact n'ont su le faire en leur temps. 

New Bay aussi, déçoit un peu, mais comme explicité au-dessus, il a dû venir en dehors, sans démériter, mais c'était chose impossible de refaire du terrain pleine piste, il en a malheureusement fait les frais. Left Hand par contre, n'a pas l'excuse du parcours puisque tenue non loin de la tête et de la corde, n'a tout simplement pas su accélérer quand les choses se décidaient. 

 

Des (bonnes) notes quand même ?

 

Mais oui, deux surtout : Savoir Vivre, le seul à revenir un peu de l'arrière dans un terrain qui n'était pas pour lui. On le reverra à 4 ans où il peut vraiment faire mal. One Foot In Heaven également, court de première et termine aux portes du quinté derrière Postponed

 

Pas très chaude la couverture

 

Non, je ne parle pas soudainement météo et rafraichissement des températures matinales (cela dit, fait pas chaud hein ?) mais de la couverture médiatique du groupe TF1 autour de cet Arc 2016. Autant l'on peut dire que l'on a fait le job sur LCI, même si Fabien Callier n'est pas un fort vecteur de sympathie, autant le traitement sur TF1 a été honteux, avec une prise d'antenne à 4 minutes (!!!) du départ, et une fin de reportage grosso modo 5 minutes après l'arrivée, le tout pour 13 minutes d'antenne (c'est la vidéo du Replay TF1 qui le dit). Non vraiment, c'est un immonde foutage de gueule pour la plus grande course de galop du monde. Visiblement les courses ne sont toujours pas prises au sérieux, et ce n'est sûrement pas avec un traitement aussi dégueulasse que le grand public aura envie de s'y intéresser. Pourtant l'occasion serait belle. On imaginait clairement autre chose quand les instances et le groupe TF1 ont signé ce partenariat. Alors oui, on a eu plusieurs reportages sur la course pendant la semaine au JT, histoire de compenser (un chouya), mais le compte n'y est clairement pas. 

 

Bref, restons calme, on a eu un bel Arc malgré tout, une réussite pour Chantilly avec une organisation a priori au top (des échos que j'en ai eu), et une superbe lauréate. 

Publié dans Actu hippique

Commenter cet article