Prix d'Amérique 2017 : Bold Eagle défend son titre

Publié le par Kevin

Prix d'Amérique 2017 : Bold Eagle défend son titre

Salut à tous, c'est le jour J, celui attendu depuis un an par tous les fans de trot, et de courses hippiques en général, celui du Prix d'Amérique Opodo 2017. Sur les 2.700m de la grande piste de Vincennes, ils seront 18 comme chaque année à prétendre au sacre, même si évidemment certains ont davantage de chances que d'autres. 

On pense, à tout seigneur tout honneur, à Bold Eagle, le tenant du titre, le crack des cracks, impérial l'an passé comme lors des deux préparatoires qu'il a disputées, et qui est très bien placé pour se succéder à lui-même, et ce même si la densité est sans doute plus forte cette année pour lui faire face. 

L'armada de la nouvelle coqueluche suédoise Daniel Reden est vraiment impressionnante, avec 4 chevaux, dont Lionel et Propulsion notamment, qui peuvent mettre à mal le champion de Pierre Pilarski, surtout le premier. Belina Josselyn, la perle de JMB, est elle aussi une magnifique option, comme Timoko, le vétéran, devenu depuis peu le cheval européen le plus riche de l'histoire (en euros) et qui semble plus fort que jamais. 

Bref, on passe en revue les 18 partants de cette prestigieuse épreuve, et l'on en reparle. 

Prix d'Amérique 2017 : Bold Eagle défend son titre

Les partants : 

 

1 - Treasure Kronos - C'est un peu l'invitée surprise de ce Prix d'Amérique, à la faveur de son succès qualificatif acquis lors du Critérium Continental où elle est venue battre Charly du Noyer et Day or Night notamment. Son propriétaire américain, même s'il sait que sa chance est moindre, a quand même voulu la courir, et la voilà donc la moins riche au départ, mais qui sait avec un parcours en or massif si elle ne peut pas prendre une 5e place. Gros outsider. 

 

2 - Briac Dark - On ne dira pas que c'est un invité surprise, quoique, mais plutôt simplement que Thierry Duvaldestin a su retrouver le potentiel un peu amoindri d'un cheval de classe dans sa jeunesse et qui avait quand même fini second du C4 de Bird Parker. Franck Anne n'y arrivait plus trop avec lui, et comme avec Ready Cash, le professionnel ornais a fait ce qu'il fallait pour que ce fils de Prince Gédé retrouve sa vraie valeur. Déjà dans le Ténor de Baune il aurait pu gagner sans des soucis d'allures à cause de son déferrage des 4. Problème réglé dans le Belgique où, seulement déferré des antérieurs, il a dominé Call Me Keeper dans la phase finale au terme d'un très bon dernier kilomètre. Bon, cette fois cela se complique, bien sûr, mais pour nous il n'est surtout pas à mettre de côté car il suit tous les rythmes et peut très bien s'octroyer un accessit. 

 

3 - Call Me Keeper - Le premier représentant de Daniel Reden au départ, lui aussi a validé son ticket pour l'Amérique lors de l'ultime préparatoire, et ce après avoir été hyper malheureux dans le Bourgogne où il aurait pu finir 3e de Bold et Timoko. Parfois compliqué au moment du départ, ce cheval dur a prouvé peu à peu sa grande classe en France, et même s'il doit affronter une opposition on ne peut plus sérieuse, le retrouver là nous semble tout à fait mérité. Cela dit il n'aura qu'une chance d'outsider, d'autant qu'il faut qu'il parte. Pas fait d'avance. 

 

4 - Propulsion - Cheval américain d'origine (ils sont deux dans ce cas cette année), ce second Reden n'aura été finalement vu qu'une seule et unique fois en piste cet hiver à l'occasion du Prix de Bretagne, la première préparatoire où il a pris la seconde place derrière une fantastique Anna Mix. Pas revu donc depuis, il a été déclaré non-partant dans le Belgique à cause d'un petit souci ne remettant pas en cause sa participation à la belle. Mais quand même, le fait de ne pas avoir couru depuis 2 mois nous inquiète un peu et peut se faire sentir dans la phase finale, mais on sait en tout cas qu'il fait bien la grande piste. Une place. 

 

5 - Belina Josselyn - Une ballerine cette pensionnaire de Jean-Michel Bazire, elle est magnifique et se déplace comme une danseuse. L'allure qu'elle avait lors de son succès du Prix d'Eté faisait plaisir à voir et nous a fait penser à l'époque qu'elle ferait partie des 3 meilleures chances du Prix d'Amérique. Nous y voilà donc, mais ce ne fut pas sans mal car entre malheurs dans le Bretagne et faute initiale dans le Bourbonnais, cela ne se goupillait pas au mieux, mais elle a remis cela en ordre dans le Ténor de Baune où elle a acquis sa place sans trop se fouler, de peu, mais son mentor ne l'avait pas préparée à 200% pour cette course. Dans le Belgique, elle a été victime d'un gros ralentissement et s'est mise à la faute, ce qui fait qu'elle n'a pas forcément eu une vraie course avant ce Prix d'Amérique, mais JMB la dit parfaite et elle sera sans enrênement comme cet été. Sur sa meilleure valeur, elle a sa place sur le podium. 

 

6 - Lionel - Le meilleur rival de Bold Eagle l'an dernier, il avait compromis toutes chances au départ dans l'Amérique, avant de se montrer encore fautif dans le Prix de France. Dans le Prix de Paris il avait enfin fourni sa valeur et battu Bold, qui lui était moins bien ce jour-là. Les compteurs ont été remis à 0 cet hiver, et on a vu dans le Bourbonnais qu'il n'y avait pas si cher que cela entre les deux, même si Bold a gagné facilement devant un Lionel seulement "dp" ce jour-là mais déjà très convaincant. Dans le Belgique l'autre jour, il a été pris de vitesse dans le tournant avant de bien conclure au 4e rang, se montrant mi-figue mi-raison, mais surtout ferré. Cette fois il sera pieds nus, et l'on peut penser qu'une nouvelle fois c'est le mieux placé pour donner la réplique au tenant du titre, voire même le battre qui sait. Base. 

 

7 - Booster Winner - Sébastien Guarato doit penser le contraire mais il fait partie des surprises au départ cet année, car on l'a un moment pensé sur la descendante, même si ses performances attelé étaient de mieux en mieux. Il a confirmé cela lors de sa splendide 3e place du Bourgogne, sur sa meilleure distance certes, mais elle a eu le mérite de le qualifier d'office pour la belle. Ici, cela se complique, mais il fait partie des outsiders valables pour la 5e place, comme d'autres. 

 

8 - Princess Grif - Une superbe finisseuse que cette jument qui sait suivre un peu tous les trains mais qui a une pointe quand même assez courte qu'il convient de placer au bon moment, ce qui fut totalement le cas lors du Prix de Bretagne dont elle a pris la 3e place derrière Propulsion et Anna Mix, ce qui l'a qualifiée d'emblée pour l'Amérique. Elle a confirmé ensuite par une bonne 4e place dans le Bourgogne, sur sa meilleure distance, et n'a pas revue depuis. Comme on ratisse large, on peut aussi en faire une possibilité en fin de combinaison, même s'il faudra que tout se passe bien. 

 

9 - Anna Mix - Elle a beau nous avoir fait des blagues l'hiver passé, et même encore il y a quelques semaines, on a un faible pour cette jument d'une dureté et d'un courage peu ordinaires. Dans le Bretagne, elle a failli nous planter au départ, mais Franck Nivard a pu assurer la mise jambe tout en perdant 15 mètres, avant de mettre tout le monde à la raison dans la phase finale, faisant un truc magnifique ce jour-là. Depuis, Franck Leblanc a été très intelligent et ne s'est pas entêté, il a envoyé la jument en Suède pour continuer sa préparation, dans des courses à l'autostart où elle a pu se changer les idées. On la retrouve donc ici avec normalement les idées fraîches et pas trop enclin à refuser le départ, même si on ne sait jamais. Le problème qui se pose est de savoir si elle pourra démarrer proprement, une condition quand même sine qua non dans un Prix d'Amérique où il vaut mieux se trouver assez vite dans la bataille sous peine de faire partie des malheureux. Mathieu Mottier la découvre. On va voir, mais en théorie pure elle ne part pas battue du tout pour une place. 

 

10 - Bird Parker - Représentant de Philippe Allaire mais aussi du do'res et déjà crack étalon Ready Cash, comme Bold, il n'a pas un problème aussi important qu'Anna Mix avec les départs, mais c'est quand même ce qui l'avait empêché de jouer un  premier rôle dans l'édition 2016 et qui lui avait valu le titre de note de la course, fournissant un retour splendide pour prendre la 7e place. Cet hiver, il n'a jamais pu valider sa place de façon officielle puisqu'il a fini 4e du Bretagne puis du Bourbonnais avant de finir second du Ténor de Baune d'un nez face à Belina Josselyn. Malgré tout, il a pris un surplus d'argent dans le Cornulier en finissant 5e dimanche dernier, sans être monstrueux mais sans décevoir non plus, et il a donc bien mérité sa place ici. Ce sera sans doute encore une question de départ en ce qui le concerne, mais il a fait des progrès de ce côté ces derniers mois. Le jour J, on espère qu'il en sera de même, auquel cas il a son mot à dire pour une placette. 

 

11 - Akim du Cap Vert - Excellent 4e de l'édition 2016 de ce Prix d'Amérique, il a malheureusement été absent une bonne partie de l'année et se trouve du coup en retard de préparation pour ce cru 2017, n'ayant que deux courses dans les jambes et son Belgique le montrant clairement en manque de condition. On va donc le ranger au rayon des impasses évidentes de la course, qui ne sont pas si nombreuses que cela. 

 

 

12 - Wild Honey - L'autre Américaine de la course avec Propulsion, cette ultime pensionnaire de Daniel Reden avait gagné l'Hambletonian Oaks à 3 ans, et après avoir fait ses preuves aussi sur le continent européen, elle a pris une excellente 3e place dans le Belgique où elle est revenue très bien conclure après avoir été prise de vitesse en haut de la montée par les deux premiers. Elle n'a semble-t-il qu'une marge assez faible à ce niveau face aux tous meilleurs, qui seront cette fois présents, mais si elle n'est pas trop loin dans la phase finale, une 5e place n'est pas à exclure. 

 

13 - Voltigeur de Myrt - Second en 2015 derrière Up and Quick, cette peinture a en tous les cas apporté de sacrées satisfaction à Roberto Donati, et maintenant à son fils qui le mène depuis la désertion de Gaby Gelormini qui a préféré aller voir ailleurs. N'empêche qu'il a validé son ticket pour l'Amérique 2017 de façon fort convaincante dans le Bourbonnais en prenant une probante 3e place derrière Bold et timoko, avant de prendre la 5e place dans le Bourgogne tout en prenant un départ très rapide. Pas revu depuis, il ne sera pas plus mal à un mois et si son jeune pilote ne manque pas d'expérience pour un tel rendez-vous, il a tout à fait son mot à dire pour une place. 

 

14 - Oasis Bi - La grosse cote en 2016, finissant 3e derrière Bold Eagle et Timoko, il a couru honnêtement depuis, sans être exceptionnel, finissant tout de même 5e de l'Elitloppet de Nuncio et 2e de l'International Trot. Dans le Belgique, on était en droit d'en attendre mieux car et du coup on est un peu dubitatif sur ses chances de bien faire cette année et de renouveler l'exploit. 

 

15 - Univers de Pan - Il n'avait été mauvais dans le Prix d'Amérique 2016 où il n'avait pas été super heureux. Il a bien couru à plusieurs reprises en Scandinavie par la suite, et cet hiver il a couru proprement dans le Bourgogne, mais nous a déçu dans le Belgique où il a été débordé dans la phase finale, même si son mentor peut l'avoir couru offensivement pour l'ouvrir. Ici, il est loin de faire partie des premières chances d'autant qu'on le préfère sur les courtes distances. 

 

16 - Tiégo d'Etang - Cet authentique champion de Christian Bigeon ne vole plus depuis un moment, contrairement à ses collègues d'entrainement qui font tous feu de tout bois ou presque cet hiver. Mais l'époque où il croisait le fer avec Ready Cash est révolue. Dans le Cornulier il n'a été qu'un simple figurant en queue de peloton avant de se montrer fautif, et honnêtement on voit mal comment il peut faire l'arrivée ici, surtout ferré. Impasse. 

 

17 - Bold Eagle - On passe au lourd, au très lourd. Que ne sait-on pas déjà de Bold ? C'est la star du trot français, porté par la communication transparente de son entourage qui a su le rendre on ne peut plus sympathique, même s'il n'a eu besoin de personne pour cela depuis plus de 3 ans qu'on le suit avec assiduité. Trotteur aux 10 groupes I alors qu'il vient de prendre 6 ans, il est le tenant du titre d'une épreuve qu'il gagnée en allant devant et dans un chrono exceptionnel l'an passé, en 1'11"4. Lauréat ensuite du France, puis 2e du Prix de Paris car un peu émoussé et en ayant commencé la monte, il est revenu au top cet été où il a rigolé dans le Critérium des 5 ans. On a entrevu un défaut dans sa cuirasse dans le Marcel Laurent où il a été battu du plus court des nez face à Traders, dans un chrono fabuleux certes, en venant trop tôt devant certes, mais il a prouvé n'être pas un grand lutteur, et ne pas trop comprendre qu'on lui demande encore de se livrer après avoir pris le meilleur. Depuis, Franck Nivard s'est arrangé pour le courir caché, aussi bien dans le Bourbonnais que dans le Bourgogne, et l'on a vu... Sur une pointe, c'est un monstre, encore plus qu'en allant devant, et par chance il a le pilote idéal pour se faire emmener sur un plateau et déjouer les pièges qui pourraient survenir dans une épreuve où 4 chevaux font partie du même entrainement. Il sera mené de la même façon ici à n'en pas douter, surtout en portant des œillères coulissantes pour la première fois ce qui devrait le booster encore un peu plus. Aux dernières nouvelles il était parfait, mais comment pourrait-il en être autrement ? Il sera, comme l'an passé, notre chouchou, notre coup de coeur et donc, notre favori.

 

18 - Timoko - Lui aussi c'est un peu notre chouchou. En même temps le contraire semble compliqué avec un cheval que l'on suit depuis bientôt 8 ans, qui avait couru la première épreuve pour 2 ans à Enghien et qui est toujours là à 10 ans tapantes, dans la plus belle épreuve du monde, et en étant, depuis peu, le trotteur le plus riche en Europe de l'histoire (même si Ourasi aurait gagné plus en Euros). Il fut le meilleur rival de Bold l'an passé dans un registre différent de celui de Lionel, puisqu'il a fini 2e du crack dans l'Amérique et le France. Encore second de Bold dans le Bourgogne cet hiver, dominé sur une pointe, on le sent pourtant plus en forme que jamais au moment d'entamer sa dernière année de compétition. Un truc est sûr, il va nous manquer l'an prochain dans l'édition 2018, mais pour cette ultime participation à la belle, il va tout donner comme toujours, en allant devant, Richard Westerink a prévenu, et dans ces conditions, il fera partie des très belles chances pour le podium. 

Premières chancesSecondes ChancesOutsiders

17 - Bold Eagle

6 - Lionel 

5 - Belina Josselyn 

18 - Timoko 

4 - Propulsion 

10 - Bird Parker

2 - Briac Dark

9 - Anna Mix

 

 

13 - Voltigeur de Myrt

12 - Wild Honey 

3 - Call Me Keeper

7 - Booster Winner

8 - Princess Grif

1 - Treasure Kronos

 

14 - Oasis BI

15 - Univers de Pan

11 - Akim du Cap Vert

16 - Tiego d'Etang

 

 

Voilà, difficile de faire plus précis et concis, je pense. Bonne lecture à vous, et profitez-bien du spectacle !! 

Commenter cet article