Grand Prix de Paris Dimanche à Vincennes : Bold Eagle pour la Triple Couronne

Publié le par Kevin

Grand Prix de Paris Dimanche à Vincennes : Bold Eagle pour la Triple Couronne

Salut à tous, ce dimanche c'est la dernière réunion dominicale à Vincennes. L'heure venue pour nous de remercier et de saluer comme il se doit les cracks qui nous ont fait vibrer tout au long du meeting et qui vont nous donner une dernière l'occasion de nous enthousiasmer à l'occasion du Grand Prix de Paris, surnommé, le marathon, ultime étape de la Triple Couronne après l'Amérique et le France.

Et comme l'an passé, Bold Eagle, qui a de nouveau réalisé le doublé, va cette fois essayer de réaliser ce que Lionel l'avait empêcher de faire en 2016, à savoir gagner les 3 groupes I les plus prestigieux de l'hiver, et succéder à Bellino II (et en rendant 50m en plus), le dernier à avoir réussi cet exploit, ce qui nous rend compte de la difficulté de la chose, qui ne ferait que donner encore un peu plus de relief au talent immense du crack des crack. 

L'opposition, comme dans la belle, sera emmenée par Belina Josselyn, magnifique dans l'Amérique fin janvier, et par Lionel, tenant du titre et qui adore cette distance de 4.150m. 

Grand Prix de Paris Dimanche à Vincennes : Bold Eagle pour la Triple Couronne

Les bases : 

13 - Bold Eagle - What else ? Magnifique dans l'Amérique, désinvolte dans le France, il est encore mieux embarqué que l'an passé pour décrocher la Triple Couronne qu'il mérite 100 fois car il a moins couru, et surtout il a pris moins dur en courant caché tout l'hiver. C'est sur cette distance de 4.150m qu'il est le plus prenable certes, mais si Franck Nivard lui donne un aussi bon parcours que d'habitude, alors il est imprenable. 

8 - Belina Josselyn - Elle a été merveilleuse dans la belle, car c'est elle qui a fait tout le boulot, en menant le wagon de 2 en plaine, et en ramenant Bold dans le tournant, où elle a produit une accélération magistrale. La ballerine n'a pas été vue ensuite dans le France, étant mieux sur les longues distances, et elle sera au top ici à n'en pas douter. L'opposition directe. 

Les chances régulières : 

3 - Briac Dark - Il a retrouvé toute sa valeur chez Thierry Duvaldestin cet hiver, voire même un peu plus. Lauréat du Belgique, il a confirmé brillamment par une 5e place dans l'Amérique où il aurait même pu faire mieux en étant plus heureux. Préservé depuis pour ce marathon sur une distance qui va lui aller comme un gant, il peut même compléter le podium. 

6 - Lionel - Il semble un peu moins fort que l'an passé, même s'il a quand même pris la 3e place dans le Prix d'Amérique, mais nettement battu par les deux meilleurs chevaux du pays. Il avait devancé Bold l'an dernier dans ce Prix de Paris, et retrouve son driver d'alors pour l'occasion, mais Orjan Kihlström n'a pas la baraka en ce moment, c'est le moins qu'on puisse dire. 

9 - Bird Parker - Il a refait la même blague dans l'Amérique 2017 que dans la version 2016, faisant une faute au départ, ce qui a compromis ses chances. Quatrième de cette épreuve l'an passé, un classement similaire est envisageable cette fois, sur une distance qui sied bien à sa tenue en béton. 

1 - Sauveur - Un cheval de classe, qui va quand même sauter quelques marches après son facile récent succès sur 2.100m. Il a cela dit des lignes sur les longs parcours et même s'il y a une opposition très rude, il peut briguer une place.

4 - Valko Jénilat - Cheval de grande tenue, il avait gagné le Buenos Aires l'été dernier à Enghien sur une distance similaire, et Sébastien Guarato a dû un peu préparer ça, à tel point qu'il le présente pieds nus pour la première fois depuis bientôt 3 ans. Attention ! 

12 - Up and Quick - Lauréat de cette course en 2014 et 2015, il a eu les soucis que l'on sait au moment de l'Amérique l'an passé, ce qui l'a tenu éloigné des pistes assez longuement et a obligé son mentor à faire l'impasse sur la cuvée 2017, étant préparé, à la base pour ce Prix de Paris. Cela dit, il n'est pas annoncé encore au mieux et on a vu dans le Prix de France qu'il avait encore besoin de ça. Une petite place. 

Le regret : 

2 - Ustie Haufor - Au papier strict, cette valeureuse jument de Christian Bigeon a une petite chance pour une place car elle a été très bonne tout l'hiver et la longue distance va l'avantager. Par contre, son écurie semble sur la pente descendante en cette fin de meeting, ce qui est tout à fait légitime, mais du coup on est moins chaud avec elle. 

Synthèse : 13-8-3-6-9-1-4-12

Voilà, on se retrouve dans peu de temps pour les pronos de la réunion dans son ensemble. Bon week-end à tous ! 

Commenter cet article