Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2017

Publié le par Kevin

Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2017

Salut à tous, ça y est c'est le jour tant attendu, celui du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2017, le moment de l'année pour tous les mordus de galop et de sport hippique en général. Ils seront 18 à tenter de briguer la succession de Found, étincelante l'an passé. 

On a longtemps pensé que ce cru 2017 de l'Arc serait un peu terne, avec un contingent de 3 ans français assez moyen, pour ne pas dire médiocre. D'ailleurs seuls Brametot et Plumatic nous représentent dans cette catégorie d'âge, ce qui veut dire beaucoup à nos yeux, presque plus que les (seulement) 7 chevaux au départ entrainés en France sur les 18 partants. La faute à un niveau actuel assez terne chez nos têtes de gondole ou bien à la refonte qui n'a fait que créer ce niveau ? Chacun jugera. 

Mais nous, nous n'allons pas bouder notre plaisir de voir au départ la crème de la crème cette année, notamment venant d'Angleterre, celle qui d'ailleurs aura plutôt un goût pour les pistes un peu souples, ce qui sera le cas dimanche au moment où l'on parle, ce qui a contraint Aidan O'Brien à ne pas emmener Highland Reel et Cliffs of Moher, tout en laissant quand même 5 chevaux au départ, et non des moindres nous allons le voir, pour tenter de succéder à Found. 

Mais à nos yeux, c'est surtout une autre demoiselle qui aura nos faveurs pour la victoire, en la personne de la Gosden Enable, qui a simplement tout gagné cette année de l'autre côté de la Manche et qui sera la pouliche à battre. Mais trève de bavardage, on va aborder les 18 partants de l'épreuve en détails, comme nous le faisons tous les ans, avant de livrer notre prono, en 8 chevaux, à titre exceptionnel. 

1 - ZARAK - Si Almanzor n'a pas digéré sa blessure ni le passage aux 4 ans, son dauphin du Jockey-Club 2016 lui a plutôt bien réussi la transition, et même réussi à faire mentir tous ses détracteurs en remportant son groupe I, le Grand Prix de Saint-Cloud début juillet. Certes pas d'un grand niveau cette épreuve, mais l'essentiel fut fait, et ce qui a frappé surtout ces derniers mois avec Zarak c'est le fait que le cheval a besoin de venir au tout dernier moment pour donner sa pleine mesure, car s'il arrive trop tôt sur la ligne des premiers il a tendance à se reprendre. Il a été entrainé et façonné en ce sens ces dernières semaines, et avec son numéro 18 Christophe Soumillon n'aura pas d'autre choix que de reprendre en partant et de suivre les bonnes roues, ce qui ne semble pas simple car les favoris partent en dedans. On est un peu dubitatif, pourtant s'il fournit sa vraie valeur, il a une tête à rentrer dans le quinté gagnant de cet Arc. 

 

2 - DOHA DREAM - Il a été malgré lui le héros du GP de Saint-Cloud dans lequel il est tombé, sensiblement gêné. Depuis, le pensionnaire d'André Fabre s'est heurté deux fois à la dureté de Tiberian à Deauville cet été, et ici il semble que la marche soit un peu trop haute pour lui. Il fera partie des outsiders de l'épreuve. 

3 - ONE FOOT IN HEAVEN - Seconde représente de Alain de Royer Dupré au départ de cet Arc, elle avait été l'une des notes lors de l'édition 2016 en venant mourir à la 6e place après avoir refait du terrain dans une course disputée sur un tapis roulant. Ensuite elle est allée conclure belle 3e du Hong Kong Vase, et cette année elle n'a pas franchi le poteau en vainqueur et n'a globalement pas semblé avoir le même niveau que l'an passé, battue par Garlingari dans la Coupe à Maisons-Laffitte en dernier lieu. Sans faire injure au chouchou de Corinne Barbe, on pense que la vraie One Foot in Heaven aurait dû le battre, et qu'elle aura du mal ici. Un outsider. 

4 - ULYSSES - On l'a suivi toute la saison en Angleterre car après une saison de 3 ans bonne mais où il avait montré des limites, il l'a conclue par une 4e place dans la Breeder's Cup derrière Highland Reel, Flintshire, et Found, quand même. Cette année, il n'a cessé de progresser et de prouver qu'il avait franchi un cap, s'imposant notamment à deux reprises dans les groupes I, à Sandown, puis surtout à York en dernier lieu dans les International Stakes où il a gagné toute la route comme on dit, sur une distance qui il est vrai l'avantageait par rapport à un cheval comme Barney Roy. Entre deux, il avait fini second, à distance de Enable, dans les King George. Est-ce qu'une revanche est possible ici ? A nos yeux ce sera délicat, car les 2.400m semblent représenter la limite de sa tenue. Par contre il partira juste à côté de la demoiselle et aura sans doute son dos, ou pas loin. Vu le niveau d'ensemble de la course, on le pense capable de jouer le podium. Gagner, ce sera sans doute plus dur, mais qui sait ? 

5 - CLOTH OF STARS - Au final il n'aura pas beaucoup couru ce sont pensionnaire d'André Fabre, mais il a montré des progrès par rapport à son année de 3 ans où il avait déçu dans le Derby avant de finir 3e du GP de Paris. Lauréat pour sa rentrée, on retiendra qu'il a gagné au plus haut niveau dans le Ganay, et qu'il n'a plus été revu avant sa rentrée du Prix Foy où il a terminé bon second de Dschingis Secret, une bonne ligne à nos yeux. Il ne fera pas partie des gros favoris ici, mais c'est un 4-5e possible. 

6 - SILVERWAVE - A 5 ans, on situe assez bien la valeur de ce pensionnaire de Pascal Bary qui a cette année remporté le GP de Chantilly avant de conclure tout près de Zarak dans celui de Saint-Cloud. Il a eu du mal dans le Foy, face à des jeunes sans doute un peu meilleurs que lui, mais le terrain souple annoncé ne sera pas une mauvaise nouvelle, pas plus que la monte de PC. Boudot. Une 5e place, pas mieux. 

7 - IDAHO - On attaque le contingent O'Brien, sans doute pas (c'est même sûr) avec la meilleure chance des 5 représentants du maître de Ballydoyle. Pourtant jugé sur sa 3e place des King George, on peut penser qu'il a sa chance pour une place, mais peut-être aussi qu'on vise quelque chose de l'autre côté de l'Atlantique avec lui. Outsider.

8 - DSCHINGIS SECRET - En faisant et refaisant le papier depuis quelques jours, en visionnant des courses des uns et des autres, il nous est apparu progressivement que ce cheval allemand, lauréat du Grand Prix de Berlin devant le Britannique Hawkbill (3e de la Coronoation Cup de Highland Reel), et depuis convaincant lauréat du Prix Foy, semble représenter un très possible trouble-fête pour les grandes maisons qui sont représentées ici. En effet, les deux fois, il a montré ce que l'on attend d'un cheval de groupe I au départ de cet Arc. Assez rapide au départ, dur à l'effort, de la tenue, des atouts en béton pour bien faire à Chantilly. Un petit coup de coeur. 

 

9 - SATONO DIAMOND - Voici donc le champion attendu cette année par tout un peuple, qui nous est cher, celui du Pays du Soleil Levant (ou couchant, selon l'heure à laquelle on arrive). Forcément, quand on gagne les plus gros groupes I japonais (Tenno Sho, Arima Kinen), il est logique de venir se confronter aux meilleurs chevaux de la planète sur 2.400m. Pourtant, sa rentrée dans le Foy ne nous pas vraiment emballés. Il a été surclassé notamment par Dschingis Secret et Cloth of Stars, et pour l'heure on pense que sa candidature n'est pas la meilleure que nos amis nippons nous aient envoyé ces dernières années. A lui de nous faire mentir, et à CP. Lemaire. 

 

10 - SATONO NOBLESSE - Lui, pas besoin de vous faire un laius, il sera le leader de Satono Diamond, comme dans le Foy. Par contre il faut espérer que son jockey ne soit pas aussi chaud que dans le Foy où il a pris 10 longueurs d'avance, ce qui n'a servi à rien. 

11 - IQUITOS - Le second allemand au départ, il a été déjà nettement dominé par Dschingis Secret cette année à Hambourg, avant de s'imposer dans une épreuve d'importance à Berlin puis d'être battu par Guignol dans le GP de Baden-Baden. Meilleur en terrain lourd, il ne sera sans doute pas servi dimanche, et pour nous il dispose d'une 8-9e chance. 

12 - ORDER OF ST GEORGE - Le second O'Brien du lot, on l'aime bien celui-ci, de par sa grande régularité d'une part, aussi à cause de sa très belle performance l'an passé dans l'Arc (3e) sans être super heureux qui plus est. Cette saison il a évolué sur plus long, allant jusqu'aux 4.000m de la Gold Cup d'Ascot où il a fini second de Big Orange. Très facile dans l'Irish St Léger depuis, il va essayer de faire aussi bien que l'an passé. Très possible honnêtement, mais on aurait préféré voir Ryan Moore sur son dos. 

13 - SEVENTH HEAVEN - La 3e O'Brien. Lauréate des Irish Oaks l'an passé, elle a souvent été insconstante globalement et n'a pas vraiment été convaincante depuis son accessit d'honneur lors du Sheema Classic à Meydan en Mars derrière Jack Hobbs. Décevante pour sa rentrée, on en attend mieux ici, beaucoup mieux. 

14 - BRAMETOT - Que dire... Il a été fantastique au printemps, comme souvent les Rouget, en gagnant la Poule en grand champion, et en doublant la mise dans le Jockey-Club sur cette piste ensuite. Pourquoi avoir ensuite tout misé sur l'Arc, quand la tenue du cheval n'est pas encore totalement prouvée et qu'il avait de superbes opportunités dans les groupes I Outre-Manche ou chez nous (Ascot, Deauville) ? On aura la réponse ce dimanche. Il a bien travaillé ce lundi c'est un fait certain. Mais voilà, entre sa tenue à prouver et surtout le fait qu'il démarre très lentement et risque d'en perdre 2 ou 3 quand ses principaux rivaux eux se montent près de la tête, on a du mal à voir en lui un potentiel lauréat de l'Arc. On espère se tromper radicalement car on l'adore. 

15 - CAPRI - Il faut croire que ce n'est pas fini. D'autant moins que ce 4e O'Brien de la course vient de s'imposer de belle façon sur un peu plus long dans le St Léger de Doncaster, faisant parler sa tenue ce jour-là. Lauréat auparavant du Derby d'Irlande après sa 6e place d'Epsom, il faut croire qu'il a pas mal progressé, mais par contre on pense qu'il aurait préféré du terrain encore plus souple que celui-ci. Mais il fera partie des placés potentiels de l'épreuve, et de notre prono en 8, c'est certain. 

 

16 - PLUMATIC - On est passé par pas mal de sentiments avec ce pensionnaire d'André Fabre, représentant la casaque ultra-classique des frères Wertheimer, et le seul 3 ans français au départ avec Brametot. On avait été emballé par ses débuts clodoaldiens, moins par la suite, mais il n'avait sans doute pas non plus un terrain à sa convenance. Jusqu'à sa dernière sortie dans le Prix du Prince d'Orange à Maisons, où il a fait plus que donner une très belle réplique à Recoletos, qui lui a été orienté vers les Champions Stakes. Ce jour-là, il a montré que l'automne pouvait lui réussir. Ici, Plumatic aura sans doute un terrain bien souple comme il aime, et c'est ce qui a dû décider le maître à le présenter ici. C'est peut-être lui la très belle surprise du camp tricolore. 

17 - ENABLE - On arrive à LA grandissime favorite de cet Arc. D'ailleurs il faut remonter sans doutes aux années Zarkava-Sea The Stars pour trouver un cheval qui sera autant joué qu'elle le premier Dimanche d'octobre. Mais comment pourrait-il en être autrement ? Si ses premières sorties furent très bonnes, c'est surtout dans les Oaks que l'on a vu en elle un monstre, alliage de vitesse et de grande tenue. Plus le poteau arrive plus elle semble aller vite, et plus elle creuse l'écart avec ses opposants. Dans les King George, elle a réalisé une véritable démonstration devant Ulysses. C'est d'ailleurs sans doute cette performance là qui en fait la favorite, les lignes avec les autres chevaux qu'elle a battu n'étant pas fantastiques. Mais peu importe les lignes quand l'impression visuelle est là. Par chance, elle a tiré le numéro 2, et Frankie Dettori pourra vite occuper une place de choix dans le parcours, et sans doute partir d'assez loin. Le terrain assoupli ne sera surtout pas un souci pour elle. Bref, elle a peu de défauts dans la cuirasse. On ne la voit pas battu. Et vous ?

18 - WINTER - On s'est un peu trompé de saison avec elle vu son patronyme. De distance peut-être aussi. Ce qui frappe en analysant les perfs de cette ultime O'Brien, choisie par Ryan Moore, c'est le fait qu'elle n'a jamais dépassé le mile en 8 sorties. Si elle a fait preuve d'une grande régularité cette année en gagnant 4 groupes I sur la distance, on ne peut s'empêcher de s'interroger sur son aptitude à tenir la bagatelle de 800m de plus, qui plus est face à des chevaux qui eux ont prouvé qu'ils pouvaient courir plus long encore. Certes elle a gagné les Nassau sur 2.000m, mais pas dans le même style, ce fut plus besogneux, et on peut aussi arguer du fait qu'il l'aurait déjà alignée sur plus long s'il était sûr de sa tenue. On ne peut aussi s'empêcher de penser qu'Aidan O'Brien doit savoir ce qu'il fait en l'alignant ici, les chevaux de grande classe ne manquent pas dans l'effectif et il a forcément dû essayer des choses à l'entrainement. Et cette monte Moore nous fait tiquer encore plus. Certains vont la rayer à loisir, et on ne peut pas leur en vouloir. Nous, on sera moins catégorique, on va lui garder un strapontin. 

Mon pronostic : 17-8-4-12-15-1-16-18

ATTENTION : ce prono est réalisé à 9h36 ce samedi matin. Donc sans infos terrain, mais en suggérant du souple. On va attendre les courses de la journée d'une part, et le terrain dimanche matin avant de proposer un prono ferme et définitif. Si en principe les chevaux retenus ne changeront pas, l'ordre pourrait changer drastiquement. 

Publié dans Quinté, QPAT2017