Tuyaux du Samedi 21 Octobre

Publié le par Kevin

Réunion 1 - Caen : 

410 - VANDERLOV - Il mérite de renouer avec le succès sous la selle, car sa marge à l'attelé est inexistante. La dernière fois qu'il s'est produit au monté, il a fini 3e de Vittorio de Carly qui depuis a gagné dans un excellent lot à Vincennes. Ici, on sent que c'est l'occasion rêvée dans un lot fourre-tout comme on les aime (ou pas), et surtout avec Rico en selle. Feu l'engin ! 

 

 

509 - ARIUS DU DOUET - On savait qu'il ne démarrerait pas vite en dernier lieu et on l'avait relégué un peu dans notre prono, à raison après coup. Là, on court rapproché, mais avec un départ à l'autostart dont il nous a montré au Croisé la fois précédente que cela lui allait très bien. Alors malgré la distance et le numéro en dehors, on pense Francky capable de démarrer vite et de prendre la tête. Jusqu'au bout ? Sans doute. Attention à Athos des Volos qui sera pieds nus toutefois, et à Best du Hauty qui a bien fait derrière Arius du Croisé. 

606 - DON DIEGO GWEN - Cette course est compliquée car on y trouve pas mal de chevaux que l'on aime bien, de Casimir de Survie à Coco Flanel en passant par Cleangame notamment. Mais voilà notre Diego qui est le seul 4 ans au départ, donc avec les mêmes gains que les 5 ans, et qui est en super forme et surtout à l'aise à Caen. Il a aussi couru contre les bons de sa génération à Enghien,non sans démériter d'ailleurs. On ne va pas plonger sur lui illico non plus, on attendra le betting, et certains 5 ans dans ce lot sont en retard de gains. Idéalement on peut faire un petit triangle en couplé avec les deux premiers cités, qui nous ont tapé dans l'oeil plusieurs fois. 

 

Réunion 3 - Chantilly : 

506 - KING MALPIC - On a eu beau retourner la course dans tous les sens, il semble bien en être le cheval incontournable, surtout sur cette PSF cantilienne où il est totalement à l'aise, voire même meilleur que partout ailleurs. L'opposition est à sa portée et avec un minimum de train il doit s'imposer. 

 

Publié dans Tuyau du jour

Commenter cet article