Quinté Jeudi à Fontainebleau : Ultimate Fight vs Orangefield ?

Publié le par Kevin

Quinté Jeudi  à Fontainebleau : Ultimate Fight vs Orangefield ?

Salut à tous, pour le quinté de ce jeudi sur les 1.200m de la ligne droite Bellifontaine, c'est un format de pronostic un peu particulier que nous allons vous proposer. 

En effet, sur l'idée de Marie, qui nous a distillé de très belles choses lors du court meeting deauvilais le mois dernier, nous allons faire le prono sous forme de clash entre deux personnes de talent : Marie d'une part, que vous connaissez déjà, et Cyril d'autre part, un passionné lui aussi connu via Twitter et qui sait se mouiller et affirmer ses arguments avec gourmandise, ce qui donne là l'occasion d'un duel de pronostiqueurs au sommet, à l'image du duel qui pourrait animer ce quinté de Fontainebleau, entre C. Soumillon et PC. Boudot. 

J'espère que le format vous plaira, en tous les cas je remercie nos deux amis pour leur temps et leur passion, que je vais tenter au maximum de mettre en valeur, avec les contraintes de mon hébergeur. Régalez-vous !! 

A gauche nous aurons les préférés de Marie, avec arguments ciselés à l'appui évidemment. A droite nous aurons Cyril, qui répondra du tac o tac. Are you Ready to Rumble ??? 

Quinté Jeudi  à Fontainebleau : Ultimate Fight vs Orangefield ?
Marie :
 
Ce sera décidément mon ultime combat...
 
Galopeurs, galopeuses... Un 16 novembre, il est temps cette fois ! ...a fortiori pour les inconditionnels du gazon... Un chouette quinté pareil, voilà qui ne va se reproduire de si tôt.
Cette ligne (pas) droite bellifontaine, vous la connaissez bien ; les places dans les stalles y jouent leur rôle, peut-être plus encore lorsque le terrain est lourd (ce qui ne sera pas vraiment le cas), mais tout de même.
Elle fut le théâtre du Prix Roland Fougedoire, sur lequel il faut revenir et pas seulement parce qu'il fut remporté par deux professionnels qui nous sont chers, à savoir Julien Phelippon et Ronan Thomas. 
Ce fut également la seule fois ces deux dernières saisons où un débrief-vidéo nous a tant passionnée qu'il nous a conduite à aller jusqu'à trois enregistrements de notes dans notre liste "Push" ; un service irremplaçable offert par Jour de Galop à ses abonnés (non non, je ne suis pas commissionnée pour écrire cela...).
 
En effet, non seulement Weekfair a confirmé depuis lors, mais l'exploitation de la suite et de toute cette magnifique ligne s'est avérée fructueuse comme jamais. 
 
Highest Rockeur n'évoluait pas sur ses meilleure distance et surface, outre qu'il était logé dans le mauvais wagon, mais avait néanmoins produit un effort remarquable à nos yeux. Vous connaissez tous la suite : il a sauvé notre mini-meeting des Equidays, Wootoon, Mélissa Jane et Agua de Valencia nous ayant de surcroît permis de le jouer avec une trésorerie suffisante.
 
George The Prince était lui grand rentrant et semblait pris haut sur l'échelle ; ce choix de monte de Christophe Soumillon pouvant de prime abord sembler curieux. Or, lui aussi logé en dehors, s'était retrouvé battu d'assez peu sans que son jockey ne soit bien méchant... La suite fut là encore souriante pour le moins.
 
Troizilet nous a en revanche échappé au débrief, mais vient de confirmer tout le bien qu'il faut penser d'une arrivée aussi droite.
 

En totale cohérence avec notre travail précédent, aucune surprise ne va par conséquent émaner de notre choix prioritaire pour ce quinté-ci. Nous venons d'écrire avoir enregistré trois notes, la troisième sera jouée ce jeudi. 

Nous avions choisi ULTIMATE FIGHT (3) en simple et en couplé-2/4 avec Weekfair le 5 octobre ; le moins qu'on puisse écrire, c'est que si le poteau ne nous a pas totalement gratifiée, le déroulement, lui, nous a confortée.
Vincent Cheminaud, pas vraiment gâté par le tirage au sort, n'a pas su remédier à cette déveine de tout le parcours. Jamais le pensionnaire de Zdeno Koplik n'a pu trouver le moindre dos, au point que nous avions même imaginé qu'il ne restât plus qu'à poser les mains au kilomètre.
Or, non seulement le poulain est parvenu à accélérer à l'issue d'une telle course, mais il a même fait illusion pour la victoire jusqu'à 50 mètres du poteau.
À son intérieur, le couloir de la corde était simplement plus rapide ; ce qui est habituel à Fontainebleau. D'abord privé d'assez peu de la gagne, il n'a perdu la dernière place payée que sur le fil. Sincèrement, finir à une livre du bonheur après parcours aussi épouvantable, ça ne peut que signer qu'il avait la mesure et sans doute même de la marge.
Il suffira d'un dos cette fois, d'une monte plus inspirée et d'un numéro favorable (déjà acquis) pour nous donner raison ; outre ─ à peine utile de le rappeler ─ un terrain suffisamment souple.
La catégorie des flyers reste la plus difficile, les aléas possibles y sont légion et en fin de saison, la culture du doute sur les états de forme doit rester de mise. Mais si c'est le même que voici cinq-six semaines, nous tenons la base de cet évènement où les cadets sont au niveau de leurs aînés.

Cyril : 

Chers lectrices et lecteurs du blog de notre ami Kevin

Comme vous le savez on m'a confié la lourde tâche d'opposer un pronostic ou plutôt un regard  différent à celui de Marie sur ce quinté en fausse ligne droite de Fontainebleau. A la lecture de son papier il y a une première chose qui m'interpelle : penser que tout va se jouer a la corde et faire de son chaud favori ULTIMATE FIGHT (3). Loin de moi l'idée de dire qu'il est un mauvais favori, mais compte tenu de son manque de vélocité au départ, il sera obligé (selon moi) de venir en pleine piste pour produire son effort sous peine de finir derrière un rideau de chevaux. D'ailleurs, je vais prendre le contre pied de Marie, et baser l'essentiel de mon pronostic ( du moins pour les bases ) avec des attentistes.

Pour commencer, je vais me servir du prix des Aunettes pour vous parler de ma première base et de mon favori à savoir ORANGEFIELD (13). Ce jour la il est dans le mauvais wagon a la corde mais il produit un remarquable effort final comme il sait le faire après un bon parcours, je pense sincèrement que si il avait été dans le bon wagon il aurait gagné le quinté et donc battu GEORGE THE PRINCE et DARK ORBIT....Il avait déjà prouvé qu'il valait un quinté à cette valeur a Deauville dans le grand handicap des sprinters dans lequel il devançait au passage ULTIMATE FIGHT qui lui rendait ce jour-là 7 kilos....

Marie : 

Évidemment attentive à toutes les montes de Pierre-Charles Boudot, DARK ORBIT (6) nous a pourtant échappé en dernier lieu, alors qu'il aurait merveilleusement complété un ticket de couplé. Il est difficile à prendre comme beaucoup de ses petits copains d'écurie, mais installé favori par la presse, il semble en effet se poser là et rester incontournable.

 
 
 
 
 
 
 
Dans notre esprit, la rationalité du papier cesse ici et la suite est plus nébuleuse à décliner. 
Ça signifie quoi ? Si notre camarade "Setenza" garde les deux mêmes que nous, inversant ou pas notre ordre de préférence, pour débusquer d'autres arguments et une perpective de discussion différente ; voilà qui restera compréhensible à nos yeux.
En revanche, s'il s'en va chercher d'autres canards en tête de gondole, notre étonnement sera total et il n'en sera qu'à féliciter plus chaleureusement encore si le poteau vient à lui donner raison contre nous.

Cyril : 

Ma deuxième base sera par contre en accord avec Marie. A savoir ULTIMATE FIGHT (3) Comme annoncé plus haut je pense que lui aussi fera parti des attentistes et qu'il viendra terminer en pleine piste .Honnêtement, je ne lui vois pas la même marge que Marie mais ce qu'il a fait dans le prix Roland Foudedoire malgré un parcours peu avantageux et un jockey peu vaillant a la lute est tout de même respectable. Le changement de jockey et la monte de Chistophe Soumillon va lui être profitable et nul doute qu'il va le pousser dans ses ultimes retranchements.

Marie : 

Pour allonger ensuite, quelles propositions pouvons-nous émettre ? 

D'abord, la construction d'un champ de trois chevaux au multi-Z4, mais plus astucieusement encore au quinté-Z5, pourrait utilement trouver à s'appuyer sur AMADEUS WOLFE TONE (10) à notre avis. Celui-ci est certes un peu en "bout de cycle" et en zone de crète au poids ─ c'est entendu, mais mieux que bien nanti dans les stalles, ce vieux tonton sachant évoluer à un dos dans un parcours peut être emmené loin le long du rail. Il illustre typiquement la logique de jeu opportuniste à Fontainebleau. 

En ce qui concerne ROSS CASTLE (5), nous accorderons un tout dernier crédit aux explications de son mentor ; après son cinglant échec mansonnien. Bien loti lui aussi, il conserve des droits dans "un bon jour" comme on dit ─ expression qui traduit toujours implicitement qu'on y perd  son latin tout de même. Son mentor évoque donc une atteinte en dernier lieu : ce sont surtout ses preneurs qui commencent à être sérieusement atteints moralement...

Cyril : 

Derrière je me vois dans l'obligation de retenir DARK ORBIT (6). Petit numéro de corde, va aller devant avec l'appui du rail et va garder surement quelque chose mais attention il "sur performe" a Maison-laffitte et ce n'est peut être le soleil que la presse hippique veut nous vendre.

Ensuite viendra dans l'ordre, BOUQUET DE FLORES (4) qui dans le prix des Aunettes  a été brillante sans jamais n'avoir eu de dos et surtout dans un terrain ou elle n'a aucune action .Même si le terrain sera souple, il sera tout de même beaucoup plus roulant et elle a prouvée son aptitude au parcours. Certes elle a tirée le 15 mais je vois ça comme un plus (va pouvoir respirer dans les autres). Reste à Barza de nous sortir une monte inspirée comme il sait les faire.

Marie : 

Au-delà de ces quatre-là, on atteint la zone de réflexion "marc de café" et "petit bonheur" ; qu'on se le dise.

DES ANNÉES FOLLES (16) vient toutefois de bien courir à ce niveau, c'est indéniable. BOUQUET DE FLORES (4) est prise trop haute et va partir en dehors, mais n'a pas encore tout montré dans la catégorie des gros handicaps. MILLFIELD (2) est aussi bien connu que chargé désormais. Et NAAB (9) sera relégué vraiment à regret, après ce tirage au sort désastreux pour ce sujet allant...

Nous passons volontairement sous silence les candidatures d'ORANGEFIELD (13), LARIS (8) et HOPELESS (1) pour un tas de raisons trop longues à développer ; à charge pour le camarade qui passe après de nous reprendre de volée, si l'une (ou plusieurs) de ces candidatures lui parait mériter mieux que ça....

Cyril : 

Pour continuer dans la logique attentiste LARIS suivra. Il sort mal des boites mais il est sur la montante et a pour lui la fraicheur ce qui peut être un gros atout dans les quintés de fin d'année. Je finirais mon pronostic avec ROSS CASTLE (5), LARNO (12) et NAAB (9). Le premier cité me rend fou depuis des mois. Il a couru épave la dernière fois mais je pense qu'il ne fait pas ou plus le très souple. Lui aussi va attendre et finir. Finir ou ? mystère. Il pourrait même gagner qu'il n'y aurait pas a crier au scandale! LARNO va courir sur sa meilleure distance selon moi et a une ligne digne d'intérêt le 13/09/17 à St Cloud entre MELISSA JANE ET WEEKFAIR ! plus le terrain sera souple plus il faudra le remonter. Quand a NAAB il sera plus a son affaire sur cette piste mais a tiré un mauvais numéro pour lui qui aime se monter près de la tête....

Marie : [ 3 6 // 10 5 ] [ 16 4 2 9 ]

[ 13 3 // 6 4 ] [ 8 5 12 9 ] : Cyril

 

Publié dans Quinté