Derby d'Epsom 2018 : Saxion Warrior, le monstre sacré !

Publié le par Kevin

Derby d'Epsom 2018 : Saxion Warrior, le monstre sacré !

On m'a demandé sur Twitter si j'allais faire un post pour le Derby puisque j'avais fait les Oaks pour Zeturf. Etant un peu harassé par une journée marathon, j'ai dit "non" dans un premier temps, puis en réfléchissant un peu, la passion a repris le dessus. Que voulez-vous ?

Non parce qu'en plus ce Derby 2018 a de quoi faire saliver, on a vu plusieurs prétendants pouvant se revendiquer solides, mais à nos yeux il y en a un qui peut ressembler à un monscre sacré s'il progresse comme on le pense, et l'espère. 

LE FAVORI

8 - SAXON WARRIOR - C'est la perle d'Aidan O'Brien, une de plus me direz-vous, car la collection est déjà pas mal. Mais celui-ci a un truc particulier, qui en fait un cheval pas comme les autres, de ceux dont on pourrait bien se souvenir pendant longtemps. A 2 ans il n'a pas connu la défaite, en trois sorties, en battant déjà Delano Roosevelt, Roaring Lion ou Masar qu'il retrouve ce samedi. Logique favori des Guinées donc, il est revenu à 3 ans en ayant énormément changé physiquement, plus que tout autre cheval n'ayant jamais été entraîné par Aidan O'Brien, c'est lui-même qui le dit. D'après les échos que j'ai pu en avoir, par Philippe Patrice notamment, il était immense, mais ne ressemblait pas à grand chose avant sa course de rentrée dans le fameux groupe I de Newmarket. Pourtant, aux 400 mètres, son éclair de classe n'a échappé à personne. Il s'est ensuite contenté de contrôler, sur sa classe, comme un cheval ayant une marge de progression immense. Depuis, il a progressé au travail comme attendu, et son pedigree nous fait penser que le fils de Deep Impact n'aura aucun souci avec les 2.400 mètres d'Epsom. Ses rivaux ont progressé aussi et vont aimer la distance également, mais lui, il a ce facteur X qui pourrait le faire passer dans une autre dimension. "En tout cas on lui souhaite", comme dirait Laurent Paganelli.

L'OPPOSITION 

Pour ne pas faire trop long, et parce que je suis définitivement fatigué, un résumé rapide de l'opposition qui pour moi est d'abord et surtout Roaring Lion, dont John Gosden avait prévenu après les Craven Stakes qu'il serait beaucoup plus à son affaire sur des distances plus longues, et on en a eu la confirmation avec une éclatante victoire dans les Dante Stakes, l'habituel tremplin avant le Derby qu'il a remporté d'éclatante manière. C'est sans doute le plus à même de contrarier les plans du guerrier Saxon, mais Hazapour en est un autre, sans doute capable lui aussi de très bien faire après avoir laissé très bonne impression lors de sa rentrée victorieuse à Leopardstown. 

Prono : 8/7-3/2-11-10-6

 

Publié dans Pronos